GRASLourdes

GRASLourdes

ACTIVITES 2018


30/12/2018: SE-08

30/12/2018: SE-08
CASSOU Dominique
DOLE Alain
DOYEN Véronique
LACRAMPE Jean-Luc
MASSUYEAU Alain
MENGELE Jean-Claude

SANCHEZ  Joël

Nous nous retrouvons à cinq à Omex, ce qui est un peu juste pour poursuivre les travaux, mais Alain D. et Jean-Luc doivent nous rejoindre plus-tard. Les tarbais ont ramenées les poulies, les cordes de levages bien propres, 3 seaux tout neufs. Le temps de nous préparer, de faire quelques modifications dans l'installation du levage des seaux, Alain D. nous à rejoint au SE-08 en vélo. Nous pouvons donc entamer nos travaux. Avant d'aller plus loin, il nous faut évacuer le remplissage ( terre et blocs) du plafond que nous avons fait tomber la veille. L'évacuation avec une chaine de six bonhomme ce fait quand-même bien, mais sept serait l'idéal. Les seaux et bacs sont évacués à un bon rythme jusqu'à la pause casse-croûte ou Jean-Luc nous rejoindra. Après cette pause casse-croûte accompagnée d'une bonne "Guiness" et d'un petit "Génépi" amenés par Alain D. nous reprendrons et nous finirons le travail, prés de 200 seaux seront sortis.
Il reste encore beaucoup de travail de désob et de stabilisation à faire. Le courant d'air est toujours là, et 2019 s'annonce sous les meilleurs auspices.


31/12/2018
0 Poster un commentaire

29/12/2018: Carrières Souterraines de Langoiran I - Pied du Château (Langoiran, 33)

29/12/2018: Carrières Souterraines de Langoiran I - Pied du Château (Langoiran, 33)

CASSOU Jean Pierre
ANTON Mickaël

Poursuite de la topographie du réseau

Topo du jour: 2.496 m
Développement du réseau: 6.880 m
TPST 13h45


Michaël disposant de deux pieds à terre me propose de faire un tour à Langoiran et c'est parti pour une séance topo 'grand format'. Pour Michaël, ce sera repérage puis prospection en extérieur; il viendra me reprendre après la séance topo.
Première partie: Un réseau en 1.22, vite terminé sur murs récents (remblayage sous la RD119)
Ensuite, on attaque du complexe en 1.46; je topote tout ce qui est à topoter. En série 61.10, le parcours revient vers l'axe principal, un passage bas de plafond et je stoppe à un carrefour sur du complexe. On traitera depuis l'axe principal.
Changement de DistoX après avoir traité le secteur, et je démarre une série 197 qui débouche après deux chatières sur une galerie ventilée que je suis sur 570 mètres. Je pose un arrêt topo en 197.87 après avoir passé les 2000 m. Noter de belles fistuleuses en 197.60.
Je retourne en 197.6 et démarre un itinéraire en direction de la sortie. Cà barre de partout, et je me base sur le plan affiché dans mon terminal pour m'orienter. C'est la série 209 qui reliera la série 197 et l'axe principal. Le parcours est confortable et me permet de zapper les étroitures.
Je viens de passer les 2350 mètres, et je décide de faire tomber mon record topo. Quelques séries et bouclages, et je raccorde la série 209 sur la 146.1.
Sortie à 04h45, et Michaël est déjà au parking.
Record topo et TPST pulvérisés et nous rentrons sur Bordeau


30/12/2018
0 Poster un commentaire

29/12/2018: SE-08

29/12/2018: SE-08
ARCANGELI Gustave
CASSOU Dominique
DOYEN Véronique
RUMEAU Jean-Noël

Nous nous retrouvons à Omex. Nous sommes quatre, je veux dire cinq avec Océan, C'est un peu juste pour tirer des seaux, mais on verra bien ! Véro est retournée chez elle chercher du matos et 3/4h plus tard nous partons pour le SE-08. On prends notre temps et on décide d'aller voir le puits qui est sec.. Gus et Jean-Noël  m'ont rejoint au fond, il n'y a quasiment pas d'eau. Un peu d'air semble venir du vide entrevu lors de notre dernière sortie. Je bouge un bloc, je gratte un peu, en même temps je déstabilise l'ensemble qui s'effondre en partie . On remonte assez vite. Véro ira voir à son tour, elle en reviendra convaincue du courant d'air. Par curiosité, j'y redescendrai et j'agrandirai le trou. Ce n'est pas encore bien large mais le courant d'air est bien là,
On y croit de plus en plus, mais il nous faut d'abord évacuer tout ces blocs de cailloux, stabiliser cette trémie ect ...


29/12/2018
0 Poster un commentaire

22/12/2018: SE-08

22/12/2018: SE-08
ARCANGELI Gustave
CASSOU Dominique
CORONADO Jean-François
DOYEN Véronique
LACRAMPE Jean-Luc
MASSUYEAU Alain
MENGELE Jean-Claude
NURISSO Bruno

C'est à sept que nous poursuivrons nos travaux. En bas, je me fait de la place, je creuse,, et enlève pas mal de terre boueuse laissant apparaître de plus en plus de blocs, que je casse à grands coups de massettes, afin de faciliter leur évacuation vers l'extérieur. Jean-Luc, nous ayant rejoint vers midi, remplacera Véro qui se sera absentée quelques heures.
Les seaux de terre et les bidons de cailloux sont remontés et ressortis dans une bonne ambiance pendant plus de 4h. A la fin de la journée, nous serons descendu d'un petit mètre, laissant entrevoir un peu de vide, malheureusement le courant d'air est insignifiant. On ne lâche rien et on y croit toujours !

Compte-Rendu GSHP, vous y trouverez aussi, quelques vidéos de JFC


24/12/2018
0 Poster un commentaire

16/12/2018: Carrières souterraines de Labasque I

16/12/2018: Carrières souterraines de Labasque I

CASSOU Jean-Pierre
ANTON Mickaël
Le mauvais temps de la veille ayant entraîné le report de la sortie, je rejoins Michaël. Michaël prévoit de poser une échelle dans une entrée supérieure, il rentrera chez lui directement.
Pour ma part, je file à l'entrée Labasque. Je démarre la topographie de réseaux au voisinage de l'entrée. C'est assez confortable, complexe et çà développe. Plus loin, un diverticule donne sur un beau passage, avec un escalier tournant, vers un niveau inférieur bas de plafond. Je fais quelques visées dans ce niveau, mais la progression est encore plus usante que le parcours du niveau supérieur de Labasque, et comme çà continue loin, je mets un arrêt topo. Je remonte au niveau principal et là, je poursuis la topo . Elle se termine 26 visées plus loin, avec de nombreux diverticules qui me font passer le kilomètre.
Je vais ensuite en 1.10, où débute l'itinéraire vers l'entrée Echelle. Je suis le cheminement et je remonte une descenderie bien raide jusqu'au puits d'entrée. L'échelle est en place et je topographie deux galeries perchées superposées. Pour finir, topo de la zone entre 1.6 et 1.10 sur DistoX complètement déchargé.
Je ressors vers 20 heures. Retour en tenue spéléo sous la pluie.

Topo du jour: 1.148 m
Développement du réseau: 6.023 m

TPST 7 h


17/12/2018
0 Poster un commentaire

16/12/2018: SE-08

16/12/2018: SE-08
CASSOU Dominique
DOYEN Véronique

Nous sommes samedi 15, et demain nous retournons au se08, nous sommes au moins 5, ça devrait suffire pour faire la chaîne et poursuivre la désob, c'est bien, ça va avancer ... Dimanche 08 ..bon et bien nous ne sommes plus que 2 ce matin, pas grave . Je retrouve Dom à Omex, il pleut c'est la fête à la grenouille. On se regarde avec un sourire complice, on se rappelle la montée du lavabo ou nous étions les 2 grenouilles de service et ma foi ce n'était que de bon souvenirs alors...on y va la fleur au perfo!. Arrivés devant l'entrée du trou, la pluie cesse et il ne nous est pas nécessaire de tendre la bâche à l'entrée . Je suis déjà équipée alors je descend en preum's voir ce qu'il se passe la dessous depuis la dernière fois ... et surprise , l'eau du fond a disparu, et on remarque à peine un lent goutte a goutte  au sommet du puits, il y a eu un bon lessivage aussi. Je passe l'info à Dom, tout aussi surpris que moi. Dans le trou il fait plus chaud que dehors c'est toujours agréable. Dom s'attaque à creuser au fond mais il faut déblayer et à 2 c'est un peu juste lol alors il fait ce qu'il peut au fond avec l'espace qu'il a, il retrouve une flaque un peu plus bas et en ressort...dégueux. On restera 2 heures sous terre ou Dom préparera la prochaine séance de remontée d'argile, sable et cailloux.
Nous ressortons vers midi, toujours pas de pluie. La plate forme à l'entrée du trou est bien stabilisée, pas de boue , juste 2 petites flaques d'eau.
Ce matin on a eu notre petite part de rêve en voyant qu'il n'y avait plus d'eau dans et au fond du puits ,ce sont des petits moments bonheur a savourer sans modération . P'tit casse croute et retour maison.
Véro
Pour les prochaines sorties s’inscrire ici
 

16/12/2018
0 Poster un commentaire

09/12/2018: Mine de Chèze Méyabat

09/12/2018: Mine de Chèze Méyabat
CASSOU Dominique
CORONADO Jean-François
DEMACEDO Gilles
DEMACEDO Jean
DEMACEDO Vincent
DOYEN Véronique

DUBARRY Gilles
DUBARRY Matis
Guilhem

...
2018 12 09 09122018 Mine de Chèze Méyabat .jpg
Je retrouve Jean-François et les amis du plateau de Lannemezan sur le parking du Pic du Jer et direction les gorges de Luz ou nous retrouvons Véro. Nous sommes donc onze participants plus ou moins jeunes à rentrer dans une première mine. Véro équipe une première escalade qui nous emmène à une galerie supérieure, on y trouve quelques vestiges comme des vieux rails rouillés et aussi des flaques d'eau: couleur rouge-sang, ou blanche. On a pût y observer aussi, quelques chauves-souris. Ensuite nous sommes allés visiter la seconde mine,Véro a équipé le puits que seul Véro, Matis dont c'était l'occasion de faire un peu de vertical sur corde, Jean-François et moi descendrons. Tandis que Véro est remontée pour équiper une main-courante et accompagner l'autre équipe vers l'autre réseau inférieur, Jean-François prendra quelques clichés sur les cristallisations qui se trouvent au sol. Sans trop tarder nous remontons et rejoignons l'autre équipe, qui se trouve dans la partie inférieure, qui est plus vaste, nous passons devant le wagonnet et allons jusqu'au fond de la galerie ou se trouve quelques ossemements.
Nous ressortirons et casserons la croûte sous le soleil,

Photographies de Jean-François


13/12/2018
2 Poster un commentaire

02/12/2018: SE-08

02/12/2018: SE-08
CASSOU Dominique
DOYEN Véronique

Pour cette journée, il y a très peu d'inscrits sur la liste "doodle", avec Véro nous décidons quand-même d'y faire un tour afin de casser un gros blocs. Ces derniers jours il a plu, le puits est très humides, des gouttes d'eau tombent du plafond. Lorsque j'arrive au fond, j'ai du mal à reconnaître le fond je ne vois même plus le gros blocs. C'est un fait, une partie de la paroi terreuse qui s'est effondrée. Je patoge dans la boue je retrouve le bloc. Véro en casse une partie, se sera peut-être suffisant pour ressortir le reste du bloc. On laisse là le chantier, mais lors de la prochaine sortie il y aura beaucoup de seaux de boue à sortir.
A peine arrivé chez moi, je reçoit une photo de Miguel sur mon portable, il est devant le SE-08, on s'est raté de peu, dommage!


03/12/2018
0 Poster un commentaire

01/12/2018: Carrières souteraines de Labasque I Supérieur

01/12/2018: Carrières souterraines de Labasque I Supérieur

CASSOU Jean-Pierre
ANTON Mickaël

2018 12 01 01122018 Carrières Souterraines de Labasque I Supérieur .jpg
Pour cette sortie topo, je rejoins Mickaël à Bouliac vers 12h40. Objectif du jour: Démarrer la topographie du réseau supérieur à partir d'une entrée en hauteur qu'on atteint depuis le plateau. La marche d'approche est courte mais désagréable, dans un sous-bois touffu dans lequel les branches ont un malin plaisir à s'accrocher partout.

Après être passés devant un puits, nous suivons une vire et arrivons à une entrée. Je démarre une série principale depuis cette entrée dont l'objectif est de faire des mètres en direction de l'est.
La zone d'entrée est complexe et assez basse de plafond. Je finalise quelques diverticules pendant que Mickaël me trace des itinéraires. Je fais quelques photos d'un superbe bassin calcifié avec des micro-gours. Au point 1001.23, j'hésite longuement devant les deux itinéraires que Michaël m'a tracé: il y a trois possibilités. Heureusement, il est assez vite de retour et a tracé un itinéraire vers l'est. Il a trouvé un étage supérieur effondré.
Je démarre une série 1003 vers le nord, et j'arrive effectivement dans un étage supérieur argileux, que je topographie en totalité. Quelques bouclages et diverticules sont traités sur le bouclage, mais il y a encore du travail.
Poursuite de la série 1001 et j'arrive près d'un puits carré en 1001.41. Je reconnais ce puits, équipé de barreaux dans un angle, et je fais une série 1020 dont la dernière visée de 18 m arrive sur une étiquette visible du haut. C'est le point 46.4, jonction avec l'étage principal du réseau.
Poursuite de la 1001 vers l'est. Je laisse tous les départs.
Notons que la totalité des cheminements du jour emprunte un étage à fort défruitement (rapport de la superficie des vides / superficie de l'enveloppe du réseau) et parfaitement surbaissé, avec une hauteur moyenne de 1.40 m. La progression y est pénible (on est courbé en permanence), et mon Vertex Vent, beaucoup trop haut (45 mm entre le crâne et le dessus du casque) tape constamment au plafond. Je décide de sortir dès que le compteur aura passé les 1500 m ou qu'un secteur peut être finalisé.
Au-delà du point 1001.107, un réseau dendritique queute de partout, et le secteur est ainsi finalisé, m'approchant de 1680 m.
Au retour, très éprouvant, je topographie une traverse entre 1001.21 (bassin calcité) et une entrée. Je raccorde cette entrée en 1001.1, fin de la séance.

La remontée jusqu'à la route est très grandement facilitée par une cordelette que Mickaël a posé et qui rejoint directement le plateau, divisant par deux la longueur du trajet et supprimant les parties en sous-bois. Un petit bout de corde ne sera pas du luxe pour le franchissement d'une petite vire.
La pluie tombe, et je décide de faire le trajet de retour en vélo en gardant la combi sur moi.

Topo du jour 1.715 m
Le réseau développe 4.875 m
TPST 10h30


02/12/2018
4 Poster un commentaire

24/11/2018: Carrière souterraine de Citon II ( Cenac, 33)

24/11/2018: Carrière souterraine de Citon II ( Cenac, 33)
CASSOU Jean-Pierre

2018 11 24a 24112018 Carrière souterraine de Citon II ( Cenac 33) .jpg
Poursuite de la topographie du réseau
Début de la désobstruction vers le réseau du Chaînon Manquant.

 Après un départ retardé en raison du mauvais temps, me voilà de retour à Citon II avec des objectifs topo au départ de la station 2808.69.
Mais avant, je vais faire un peu de désobstruction à la pelle US dans une galerie partant de 2808.44 dont le colmatage défend un réseau qui jonctionne avec Citon III via une buse et dont une entrée est murée et sert d'écurie.
Le travail de désobstruction dans l'argile avance rapidement et je progresse de deux bons mètres en une heure. Cependant, j'arrête par sécurité: j'ai creusé un boyau dont il faudra faire tomber le plafond. A ne pas faire seul.
Place à la topo, et je vais liquider les objectifs un par un. Je commence en 2808.69 et j'atteins un étage supérieur dont j'avais parcouru une partie avec le Bureau des Carrières (étiquettes vers Ciyon). Cà développe pas mal mais la progression est fastidieuse.
Après deux changements de niveau et la topo d'un secteur fracassé, j'atterris en 2834.6, faisant sauter d'un coup trois points d'interrogation, dont le mur de 3234.6 que j'abats par l'autre côté.
En 2834.6, un réseau à droite bien bas et chiant est topographié. En 2834.16, c'est au tour d'un autre secteur d'être finalisé.
Les objectifs du jour étant épuisés (d'où le score modeste de 1200 m de topo), je ressors vers 00h20 et rentre à Bordeaux sous la flotte mais avec un vent favorable.
Les mètres de topo vont maintenant se facturer au prix fort. Fini les séances de 2.000 m

Topo du jour: 1.211 m,
TPST: 8h30

Développements:
Citon I: 17.648 m
Citon II: 75.968 m
Citon III: 4.067 m

soit un topal de 97.683 m

 


25/11/2018
0 Poster un commentaire