GRASLourdes

GRASLourdes

EXPLOS : Puits du Lavabo


26/05/2018: Grotte du Roy ( Puits du Lavabo )

26/05/2018: Grotte du Roy ( Puits du Lavabo )
CASSOU Dominique
DOYEN Véronique
2018 05 26 26052018 Grotte du Roy ( Puits du Lavabo ) .jpg

Allez on remet le couvert au Roy, malgré les orages de la semaine, il y a beaucoup moins d'eau dans la cavité , il faut croire que le sol n'est plus saturé. On rentre sous terre , il nous faut maintenant un certain temps pour arriver sur le terminus de l'explo, point de vue horaire on doit compter de plus en plus large . Même si on arrive toujours mouillés en haut de notre zone d'explo, l'arrosage est de plus en plus "discret".
C'est reparti, une corde de 50 m dans le kit, Dom tout sourire à l'assurage (pour une fois il n'est pas sous la flotte, un très bon visuel et pas de risque de se prendre un caillou sur la tête... le pied quoi !), nous décidons de nommer le départ du puits, la "Pause smarties". Je remonte le puits, 2m avant le sommet je vois un passage bien dessiné de forme ovale accessible en posant une courte main courante et se dirigeant semble-t-il vers un puits parallèle (sommet du Carpe Diem). Je laisse ce passage et continue vers le haut du "Puits de la confiserie".
Je commence a apercevoir la suite mais ou poser un goujon??? tout est pourris , j'en pose un dernier en bordure du fiable et je continue en libre voir plus haut, je dépose mon matos sur une margelle qui fait gour pour étre plus fine (enfin passer mes fesses à tendance brésiliennes lol), je m'extirpe du passage étroit en me tortillant style samba et puis ce sont les consignent qui fusent telle une recette de cuisine "sec, mou ...un peu plus de mou... gaffe j'y vais.. stop on bouge plus..." .Je n'ai en tête que de trouver une zone pour poser un point d'amarrage. Je me redresse et je me hisse sur la pointe des pieds dans la suite étroite et qui se délite à souhait.. Je vois un semblant de sain, je trouve tant bien que mal 2 points en hauteur pour poser mes amarrages. Je peux enfin "matter" tranquillement la zone .... Zen; Par contre impossible de bouger , tout se barre, rien ne tiens, au dessus de mon point le plus haut, je vois de la roche qui a l'air bien propre et saine, mais dés que j'avance le pourris chute sur la corde d'assurage... pas glop . Pas possible de continuer dans ces conditions . Je pose une nouille, je redéscend et appelle  à la rescousse le virtuose de la désob à la massette pour une séance de nettoyage. " Dom à toi de jouer "

Il se retrouve au milieu d'un feuilletage de caramel dur. Pas un luxe , en bas j'ai l'impression qu'il y a un tremblement de terre, Dom s'en donne a cœur joie !  ça parpine de partout : Non loin des smarties il y a maintenant des gros caramels ... une vrai confiserie ! .
Dom redescend. On discute des différentes options à prendre en haut pour la prochaine sortie et on tombe d'accord. Le départ du méandre aperçu sera notre priorité... (en shuntant  une desob "accés direct au méandre") par le pt haut (ou il y a de la bonne roche) l'accés sera plus sécurit et nous permettra de continuer vers le sommet pour voir ou cela nous mène dans le cas ou le méandre queute (pas de visuel franc, comme très souvent dans ce réseau labyrinthique)
Le temps passe, on remballe, demain matin je bosse...ben oui. 
Retour tranquille... l'aventure continue, à nous de trouver Le passage  dans ce labyrinthe naturel, qui risque d'occuper pas mal de nos nuits !!!!
TPST environ 10h
Véro

30/05/2018
2 Poster un commentaire

21/05/2018: Grotte du Roy ( Puits du Lavabo )

21/05/2018: Grotte du Roy ( Puits du Lavabo )
CASSOU Dominique
DOYEN Véronique
2018 05 21 21052018 Grotte du Roy ( Puits du Lavabo ) .jpg
Le ROY et les coulisses du chateau . 

 

Samedi, super journée passée en compagnie d'Alain, Gus et Dom. Au moment de partir, surpris par la baisse de l'eau dans le réseau on décide d'y retourner lundi. Le soir même on coupe et fait tremper 50m de corde pour lundi.  

 

Lundi 7h00 du matin on est devant l'entrée de la grotte, les kits pleins et prêt pour continuer l'escalade. On arrive au terminus de la dernière sortie. Je scrute les alentours, je doute, je suis partie tout droit dans du pourris au dessus de la fenêtre du Carpe Diem et me suis arrêtée sur du "sain", y a plus qu'à ... mais non, je dis a Dom que j'y crois plus, en allant vers le bas et contournant un éperon rocheux a moins 3/4 m de la fenêtre mais  je vais quand même jeter un oeil et mettre les quelques pts qui restent à notre escalade en cours pour avoir une vue d'ensemble de ce puits "bizaroide". Dom me dit, pas la peine, on laisse équipé l’escalade en cours au cas ou, et part direct sur ton idée de la traversée de l'éperon rocheux du bas, j'y crois moi aussi" . On a toujours fait le choix de suivre un actif le plus possible et ça nous a réussi jusque la, le problème c'est qu'on est toujours sous la flotte .... mais ça passe jusqu’à maintenant. 

 

Le Roy faut pas y aller " a la bourrin" sinon on s’arrête très vite et l'argile recouvrant la roche avec tous les pièges que cela cache vient vite a bout des plus coriace. Le Roy, faut le vouvoyer et le traiter avec tout le respect qu'il mérite. 

 

Je redescend , place une main courante pour la traversée de l'éperon , et en basculant de l'autre côté bingo , très belle continuation du Carpe diem dans du très beau calcaire avec veinage en concrétions du plus bel effet. J'arrive à un palier,
Dom me rejoins, on allume la grosse torche ensemble et on découvre un ressaut descendant de 4m qui donne enfin sur un peu d'horizontal avec du remplissage et tout et tout ... le paradis ici ! enfin on peut se déplacer sans corde ; Certe pas loin , une 15zaine de mètres, mais c'est large, plat et ça nous fait un QG, ici ce ne sont pas des cheminées de fées qui ornent le sol mais des châteaux d'argile en forme de tours ornés de galets multicolores... Au bout de ce semblant de"méandre géant" un puits remontant de toute beauté, aussi lisse que les fesses d'un bébé. Mais la corde de 50m arrive en bout de course .... Arrêt sur plus de corde. Un puits  bien arrosé, un sorte de lavabo N°2, ce sera pour la prochaine sortie. 


Si nous avions continué notre escalade au dessus de la fenêtre, en visuel nous arrivions sur des alternances argile /roche nue et sur le haut argile seule mais peut être cela passe aussi, il est peu probable par contre que nous ayons trouver le dernier puits qui est bien "caché" dans les oubliettes du château dans ce cas de figure , nous aurions du pour cela faire une traversée horizontale dans une zone argileuse et chaotique. L'argile au dela de glisser, pourri les cordes +++ seul les puits arrosés sont praticables sur de bonnes distances .  

 

Carpe diem porte bien son nom !
Véro

22/05/2018
2 Poster un commentaire

19/05/2018: Grotte du Roy ( Puits du Lavabo )

19/05/2018: Grotte du Roy ( Puits du Lavabo )
ARCANGELI Gustave
BRESSAN Alain
CASSOU Dominique
DOYEN Véronique
2018 05 19 19052018 Grotte du Roy ( Puits du Lavabo ) .jpg
La pluie de ces derniers jours, ne nous encourage pas à faire l'escalade du puits du Lavabo. Toutefois, Véro veut emmener Alain, pour y faire quelques tests photos et vidéos. Après tout pourquoi pas et j'invite Gus à venir et constater notre avancée, si nous pouvons atteindre le sommet.

On se retrouve devant l'entrée et Véro me dit "tu as vu, il y a moins d'eau" Je reste très septique. Sans trop tarder, on rentre dans la grotte, effectivement, le niveau du lac a baissé. Arrivés à la base du puits du Lavabo qui est beaucoup moins arrosé que nos deux, voir trois dernières sorties. On décide de monter tout en haut, nous ferons les vidéos en redescendant. Pour une fois s'est moi qui monte en tête, suivi d' Alain, Véro récupère le tuyau et fermera la progression. Au sommet qui n'est quasiment plus arrosé, Véro effectuera l'aménagement de l'étroiture donnant au puits "Carp Dièm". Notre séance vidéo commencera ici. Tout au long de la descente, Alain aidé de ses acteurs et porte-projos, feront plusieurs plans vidéo. Avant de ressortir nous irons faire un tour dans la grande galerie "Collecteur".
Nous ressortirons après un TPST de 8h, et comme souvent quand nous ressortons avec le jour, c'est dans l'aire de repos près d'Omex que nous irons nous restaurer.

La bonne nouvelle de la journée fût sans aucuns doute, qu'après cinq jours sans pluie, l'escalade au "Puits du Lavabo" était faisable, sous réserve de météo stable.

Le Film de Alain Bressan

Compte-Rendu
de Alain Bressan


20/05/2018
6 Poster un commentaire

06/05/2018: Grotte du Roy ( Puits du Lavabo )

06/05/2018: Grotte du Roy ( Puits du Lavabo )
CASSOU Dominique
DOYEN Véronique
2018 05 06 06052018 Grotte du Roy ( Puits du Lavabo ) .jpg
Le 05/05/2018, nous nous sommes rendu aux grottes du Roy. A cause de la pluie tombée ces derniers jours, le débit d'eau à la sortie des grottes, est trop fort, nous avons donc renoncé et report la sortie au lendemain.

Cela fait exactement un an que nous avons débuté nos explorations au puits du Lavabo
. Il semble que le débit de l'eau est diminué un peu depuis la veille, on pénètre dans la cavité, on traverse la rivière en caleçon avec de l'eau jusqu'au cou.... (pour ce qui me concerne). On s'habille de l'autre côté du lac et nous voilà prêts. Après le puits du Vélo, nous trouvons de l'eau sur quelques mètres. Ce n'est pas cela qui nous arrêtera. A la salle de l'huitre, nous commençons à nous inquiéter, en effet nous entendons l'eau coulée dans le puits du Lavabo. On hésite, mais Véro veut quand-même essayer. Au premier fractio, elle est déjà complétement trempée est renonce à aller plus loin. C'est vrai qu'il resterai encore plus de 100m de puits à remonter et la suite est un passage délicat et un peu argileux.
Nous rebroussons chemin, on en profite de traverser le lac pour laver notre matos.
Nous prendrons, une bonne bière, pain au lait et amandes au soleil avant de nous quitter.




07/05/2018
1 Poster un commentaire

21/04/2018: Grotte du Roy ( Puits du Lavabo )

21/04/2018: Grotte du Roy ( Puits du Lavabo )
CASSOU Dominique
DOYEN Véronique
2018 04 21 21042018 Grotte du Roy ( Puits du Lavabo ) .JPG

Après 3 jours de taf non stop, c'est à 10h30 du matin que je retrouve Dom à l'entrée de la grotte du Roy. Il fait beau et chaud lorsque nous rentrons dans la cavité qui souffle un air plutôt vivifiant. Depuis la semaine dernière l'eau dans le lac a diminué significativement, on se change quand même un peu après celui -ci .

Nos kits sont plein, de l'entrée jusqu'au "grand canyon" nous appelons ça notre marche d’approche. Aujourd'hui on n'entend pas le bruit de l'actif quand nous arrivons dans l'allée du grand canyon...c'est bon signe. Effectivement au pied du "Lavabo " il y a beaucoup moins d'eau que le week-end dernier et cela se vérifiera au cours de la monté ou plusieurs pisseroles ont disparues. Arrivé tout en haut, on est quand même bien mouillés mais rien a voir avec la fois dernière.

Nous attaquons par la lucarne à droite qui queute très vite sur un petit puits fermé en haut et sur les côtés par des calcifications, et en bas par du remplissage d'argile et un lacquet. Nous poursuivons par la desob du passage pour atteindre le puits "Carpe Diem" , Dom fait ça en deux temps trois mouvements, le passage est très vite libéré (c'est une bonne chose parce qu'a cet endroit on est dans la flotte).
Je peux poser le premier point d'amarrage dans "Carpe Diem" depuis la fenêtre et m'engage dans cette pseudo étroiture pour atteindre les flancs du puits. Belle émotion quand je me retrouve libérée dans le volume de ce puits ou les parois sont échiquetées et ou des blocs monstrueux sont comme en lévitation. Dom me rejoins pour démarrer l'escalade avec assurage dans du plein pot pas vraiment confort 2 options : atteindre le côté opposé du puits pour remonter sur un roche paraissant bien homogène, mais passage en main courante sur paroi "évidée" donc pas vraiment rassurante quoi que ... et on ne voit pas de suite évidente (comme souvent dans ces puits ), soit trouver un passage assez fiable pour planter des goujons et monter le plus possible pour avoir un visuel sur l'ensemble  qui semble fait de dentelles géante. C'est la deuxième  option de choisie, Quelques mètres au dessus il y a un palier ou Dom peut m'assurer confort , des puits descendant partent de partout , dont un, très concrétionné. Nous ne sommes plus arrosés mais, revers de la médaille, on est dans l'argile et on se met minable rapidement ... planter les amarrages devient de plus en plus ouvrageux. L'actif que l'on voyait couler nettement la dernière fois a disparu, mais c'est dans sa direction que l'on se dirige. J'arrive en bout de corde au pied d'une zone ou la roche parait  bien meilleure et je pose mes derniers amarrages,
La suite ce sera pour la prochaine fois . La fatigue se fait sentir, quelques amandes avalées ralpidement, quelques gorgées d'eau récupérée d'une pisserole et nous entamons la descente. Arrivés au "Grand Canyon" c'est le retour vers la voiture , dans les boyaux un très fort CA .
Dehors il fait nuit . OOps ma voiture a fait un décharge batterie, On la pousse dans la pente, casque spéléo plein phare accroché à l'essuie glace et banzai  vroummmm ! YES .
Allez une petite bière pour fêter tout ça; Les dernières amandes du paquet et quelques chips. On aurait bien bien aimé un bon petit Madiran, des côtelettes et quelques saucisses grillées mais bon p'tain qu'es ce qu'elle était bonne cette bière, hein Dom ? 

TPST 10h30 .

Véro

23/04/2018
0 Poster un commentaire

14/04/2018: Grotte du Roy ( Puits du Lavabo )

14/04/2018: Grotte du Roy ( Puits du Lavabo )
CASSOU Dominique
DOYEN Véronique
2018 04 14 14042018 Grotte du Roy ( Puits du Lavabo ).jpg
Grotte du  Roy ..c'est reparti.

Nos amis les bébêtes ayant terminé leur petit somme hivernal, nous voici de retour à la grotte du Roy. Inutile vous dire notre empressement a y retourner. Le temps n'est pas top il a beaucoup plu récemment et ce n'est pas du tout favorable à notre entreprise. Mais, l'envie étant trop forte, nous décidons d'y aller quand même pour faire un état des lieux, voir comment les cordes ont passés l'hiver sous l'actif, quitte à faire demi tour si celui ci  est trop "chargé". La prudence est donc de mise et nous consacrons donc cette sortie à la vérification des cordes et amarrages divers...
9h30 nous plongeons sous terre lol mais dans l'eau, le petit lac est bien plein et nous décidons d'enfiler nos tenues un peu après celui ci histoire de ne pas être trempés dés le départ. Dans les boyaux on voit des traces de boue emporté par l'eau qui en dit long sur l'activité dans ce réseau ...ça promet ! On profite du calme jusqu’à l'approche du puits du lavabo que l'on entend au loin couler ...re ça promet ! Bon mais on est super content d’être la ! si si cherchez pas a comprendre.
Arrivé à la base du puits, ça coule bien, nos pancartes d'avertissement accrochées au bas de la corde ont été arrachées par l'actif, faudra faire plus costaud. On détend la corde ...on dirait que ça tiens, mais niveau visuel ,pff avec la flotte, on voit pas grand chose. On remonte donc ce premier puits en posant quelques plaquettes et assurage en corde dynamique, jusqu’à arriver au premier fractio qui visiblement a bien résisté ainsi que la corde. Avec Dom, nous nous retrouvons en haut du premier puits complètement trempés; Il me dit ... "pas grave qu'on prenne l'eau maintenant ... au point ou on en est !" 
Ce qui est bien avec Dom , c'est qu'on ne se pose même pas la question si l'on continue ou pas, c'est une évidence lol ; Donc on enchaine les puits; Certain en assurage , d'autres sans, suivant le visuel ... mais toujours sous la flotte. A non, un petit répit au sec quand même, vu que le passage de l'escarpolette est plein pot et arrosé à souhait: Pas de remonté en assurage possible, il faut le shunter par l'étroiture de la serrure. Passage très apprécié par Dom que la serrure a  essayé de capturer et ...ne veut  plus le relâcher...Dans ces moments là c'est le répertoire des noms d'oiseaux qui sortent... elle a fini par cédée ...offusquée par son langage peu châtié et peu être sensible a son mea-culpa ("quel con je fais!"). Nous continuons notre ascension pleine flotte. Arrivés au sommet nos yeux scrutent tous les possibles. Sur la droite un passage évident qui s'horizontalise un peu (j'ai dit un peu lol ) mais il faut équiper pour voir la suite qui est cachée par le relief. Au niveau de l'actif en hauteur, ça se pince , donc on laisse , et sur la gauche au niveau de nos pieds, une sorte de fenêtre avec du gros de l'autre côté (Echo). Quelques coups de marteau plus tard, je passe la tête, éclaire avec la torche... c'est un gros puits... pwouah ... et ben c'est pas encore fini notre histoire ...
Dom prend un petit film de la suite en plafond du puits et 1 à 2 photos (faudra agrandir la fenétre ou peut être le passage a droite  rejoint ce puits ...a voir. De toutes façons à la massette ça va le faire il n'y a pas grand chose).
L'ambiance est a la plénitude, Carpe Diem, on est trempés comme des soupes, les cordes sont gorgées d'eau à saturation mais on est les plus heureux des "hommes" !  Ce nouveau puits s'appellera le puits "Carpe Diem ". Nous redescendons; Dom mets en tension toutes les cordes et moi je descend devant, tranquillou en vérifiant que notre petite desob n'ait pas endommagé une corde .
Dom fait parfois un aller retour; Comme moi, la vue de puits l'a rendu  rêveur et on a  tendance a oublier des petits trucs dans ce état là. Je l'attend en admirant ce lieu qui nous tiens tant a coeur, je me pose  dans mon baudrier en regardant un petit ruisselet  qui s'écoule a mes côté sur cette roche remplie de fossiles et sculptée par l'eau;  suspendue dans le puits, je me désaltère à cette eau libre qui s'envole dans  la majesté du lieu. Nous revenons par l'escarpolette toujours aussi plaisante à passer.
Retour a la voiture , il est 17h30 accueilli par un beau soleil . Comme d'hab on a oublié de manger (enfin on a progressé, on avait apporté quelque chose, mais l'a juste pour promené ).
TPST : 8heures  TPSF (temps passé sous la flotte) : 6 heures .
Véro

 


16/04/2018
3 Poster un commentaire

04/11/2017: Grotte du Roy ( Puits du Lavabo )

04/11/2017: Grotte du Roy ( Puits du Lavabo )
CASSOU Dominique
CASSOU Jean-Pierre

DOYEN Véronique
ZIBROWIUS Sylvain
2017 11 04 04112017 Grotte du Roy ( Puits du Lavabo ) .jpg
Aujourd'hui nous sommes 4 passionnés à filer vers le puits du lavabo ... En résumé ça veut dire 1 équipe topo : JP, 2 équipes grimpeurs: Dom, Sylvain et Véro ... heu??? Y a pas le nombre là? Bah si ! Ce qui veut dire: un matériel topo complet + une trousse secours pour JP et 2 perfos avec ce qui va bien pour grimper.

Dom et moi on se reparti le matériel pour continuer l’escalade de Tsingy. Dom a "sauté" sur le kit le plus lourd avant que  je le prenne (aucun risque, je laisse faire l'artiste). Quant à Sylvain c'est un extraterrestre, je ne soulève même plus son kit tellement c'est pas imaginable de balader un truc pareil sous terre tellement il est lourd ! Un kit bag géant. Bon tout est paré pour l'explo /visite/ topo .... 
JP et moi partons devant, il souhaite commencer la topo par le haut. Au terminus de l' escalade du 28 octobre 2017,  il commence à sortir le laser du disto XD ... Plus rien ne l’arrêtera, un vrai sniper, des petits points rouges fusent de partout. Il finira  sa mission en solo et sortira après un TPST de 7h. 
Quand Dom et Sylvain me rejoignent, je suis sur les starting bloc, manque plus que la corde d'assurage et hop c'est parti pour le puits Tsingy. Sylvain rejoint le puits remontant à la bifurcation de la galerie où il nous faut jeter un œil ,vu qu'il y a un léger écoulement d'eau qui sort par la aussi, et que c'est le prolongement de l'Abzu. Il montera tranquillement en auto-assurage, Dom ne pouvant assurer les 2 en même temps ..Pffffff . Tout le monde est à pied d'œuvre, c'est un vrai "chantier" ! On entend JP discuter avec ... Abzu et les perfos et marteaux de Sylvain et Véro comme de concert sur des puits parallèles: Ambiance unique ...à vivre !!! Je remonte le Tsingy sur environ 15 m, à la barre rallonge, ça avance bien, arrivé en haut ça se complique...une étroiture, ça passera pas sans désob .... mais comme c'est un feuilletage de roche pourrie et d'argile, j'averti Dom de se planquer dans la niche, il comprend de suite et sans que je rajoute quoi que ce soit il écarte les cordes le plus possible sur le côté,  je sors des morceaux que je stocke au maximum dans le kit perfo, d'autres chutent en bas ...inévitablement ! Je passe et vois un beau bout de caillou pour poser un point: Bingo... et une belle plateforme où a élu domicile une "bassine" d'eau: c'est très beau et surtout cela me permet de vider le butin de ma désob sur la plateforme ainsi que perfo and Cie pour finir en libre et placer les amarrages nécessaires. Il pleut de plus en plus, seuls les amarrages sont au sec en profitant des dévers,  ma sous-combi est trempée. Sylvain revient vers nous; de son côté il voit que ça queute après quelques points posés. Je redescends, je suis trempée mais on a bien avancé.
Sylvain et Dom montent jusqu’à la plateforme pour voir la suite. Ca continue ! C'est pas toujours facile mais pour le moment on est super content. On est tous à espérer une belle galerie horizontale même si les puits sont magnifiques ...Ça mouille de plus en plus pas la peine de s’éterniser, je file voir l’escalade de Sylvain. On aperçoit une belle cascade blanche pétrifiée qui apparaît dans la roche gris sombre lissée par l'eau et quelques rudistes apparants, c'est très beau et ça vaut le détour, mais effectivement une suite par là parait difficile à envisager. 
Tout le monde descend, JP nous a laissé un petit mot doux: " l'arrêt du 28/10/2017 se situe à +121m par rapport à ce message" (message trouvé au pied du lavabo, +98m ), avec l’escalade d'aujourd'hui où l'on a dû monter 16/17m grosso modo. On se rapproche donc très près de la côte maxi de l''Escale de Lours qui est de +237m. Et çà continue !!
Info aux copains dès la sortie..."ça continue !" Une pause avant de reprendre la route, une bonne bière sous le porche d'entrée au sec à regarder le rideau de pluie tomber dans la nuit...zen.
TPST un peu plus de 10h00.
Véro

05/11/2017
16 Poster un commentaire

28/10/2017: Grotte du Roy ( Puits du Lavabo )

28/10/2017: Grotte du Roy ( Puits du Lavabo )
CASSOU Dominique
DOYEN Véronique
2017 10 28 28102017 Grotte du Roy ( Puits du Lavabo ) .jpg
Nous sommes à pied d'oeuvre a l'entrée du Roy ce 28 octobre, il a un peu plu cette nuit mais cela ne devrais pas prêter à conséquence, un promeneur vient nous souhaiter bonne chance en nous voyant nous préparer. La galerie , le boyau, le ramping, la remonté sur cordes jusqu'au terminus de la dernière fois et c'est parti pour la suite.
La dernière fois j'étais très hésitante quant a l'option a choisir ... grimper au dessus de la vire mais risque de lames fines
ou partir quelques mètres derrière mais dans l'argile et les alluvions très nombreux, j'opte pour l'argile tant puis on verra bien. Je suis curieuse de voir ce qu'il y a derrière de toutes façon. A peine j'ai équipé la fin de la vire que se développe devant moi un superbe puits en goulotte mais bien spacieux et ..... parfaitement propre (c'est l'avantage de suivre l'actif). Avec ces lames verticales érodée le lieu est impressionnant, "on croirait les Tsingy de Madagascar" me dit Dom: c'est décidé ce nouveau puits s'appellera le puits Tsingy. J'attaque donc la remonté de "Tsingy", ça mouille comme au lavabo je fais sonner le marteau pour planter les gougeons et ne pas tomber sur une lame, je suis sure qu'a certain endroits un mélomane aurait pu interpréter une musique tant le son émis par le marteau sur les lames est clair et pur ... mais dans ma situation cela me fais plutôt frissonner,  je préfère les bruits sourds. Bref, je remonte jusqu’à ... arrêt sur plus de corde. A mi puits je sent un courant d'air net (j'ai même éternué!), sur l'autre versant du Tsingy une grosse niche avec un autre puits remontant en plafond de la niche...  il y a du taf !
Le gros point positif dans notre itinéraire, c'est que l'on est "hors zone argileuse" ce qui nous permet de  beaucoup mieux
appréhender les passages piégeux.  Dom explore à la grosse torche tous les recoins ... puis on redescend.
Sur le retour on équipe un passage direct qui permettra de shunter la serrure qui est sélective. Passage en fil d’araignée, plein pot et pleine flotte mais qui shunt la serrure... J'équipe (ça fait plaisir d’équiper pour descendre) j'avais presque oublié ! je descends,  Dom  lui est passé par la serrure et redescendu pour m'attendre à un fractio. Suspendu au milieu du puits je lui lance  le bout de la corde: après 3/4 essais, bingo il l’attrape et l'amarre au fractio: confection d'une superbe balançoire que nous baptiserons "le passage de l'escarpolette". Bah ça a de la "gueule"!
L'heure tourne, et la fatigue se fait sentir, en plus on a rien dans le ventre, Dom charge son kit au max et me laisse le plus léger.
.. j'insiste pas. Nous sortons à  9h15 environs, et j'apprends par Riri et Mig sur mon portable qu'il y a eu un tremblement de terre, ils sont un peu inquiet de nous savoir sous terre a ce moment la. On rassure les copains et Dodo. TPST 12h00
Véro


29/10/2017
5 Poster un commentaire

21/10/2017: Grotte du Roy ( Puits du Lavabo )

21/10/2017: Grotte du Roy ( Puits du Lavabo )
ARCANGELI Guillaume
ARCANGELI Gustave
BOF Michel
CASSOU Dominique
DOYEN Véronique
2017 10 21 21102017 Grotte du Roy ( Puits du Lavabo ) .jpg

Aujourd'hui, n'est pas une sortie comme les autres, Maître Abzu nous a autorisé a inviter des copains pour
continuer l'exploration. La cavité n'a jamais été aussi sèche, même le puits du lavabo est a sec ! Le Roy déroule le tapis rouge a nos invités. Nous serons 5 à prendre le chemin du Lavabo ... rdv 8h00 du matin devant la grotte.

Avec Dom nous sommes un peu émus a l'idée d'amener les copains dans l'Abzu. C'est parti... les lumières des "petits bonhommes" s’étagent dans le puits remontant. La serrure est le passage le plus critique, mais ça passsssse.
A la sortie de l'etroiture, c'est Abzu qui se dresse en maître des lieux et tout le monde le salut...respect. Les présentations sont faites, nous entamons la montée. Tout le monde se retrouve à notre dernier arrêt et c'est parti pour une nouvelle séance de première . ..toujours en escalade. Franchement maître Abzu, si vous pouviez nous mettre un poil d'horizontalité, ce serait une belle attention de votre part.
5 m plus haut 2 choix: je continue tout droit vers le haut ou j’équipe une main courante sur la droite dans une galerie horizontale de quelques mètres, on ne peux plus confortable. J’équipe la galerie... tout le monde me rejoins, Gus part en première heureux de trouver un peu d'horizontalité ...smile. Nous avons atteins a mon altimètre 100m de dénivelée depuis le bas du puits du lavabo.
Mais nous sommes vite stoppés par ... le puits qui reprend sa verticalité. C'est reparti pour  l'escalade, Mig prend le relais a l'assurage. J'attaque la montée. J'entend Guillaume: " y a un papillon qui vole ! ". Un passager clandestin se serait il caché dans un de nos kit ?..hummm peu probable. Une photo vite ...La phrygane me vole la vedette et devient la cible de nos paparazzis. Une 15aine de mètres plus haut c'est une petite vire qui laisse apparaître 2 options possibles, on équipe la vire et ce sera fini pour aujourd'hui. Arrêt sur plus de goujons ni plaquettes, la suite au prochain épisode .. je redescends et me pose un peu pfffffffff. Pendant ce temps tout le monde va jeter un coup d’œil sur la suite au niveau de la vire: c'est toujours grand, il y a du CA, on fait le plein de rêve on échange nos impressions, on prend des photos et on redescend... ça continu.
Quelques blagues sur la condition feminine pour clôturer la sortie et retour a la maison.
Oooops quand je pense que ça me manquait de faire de l'escalade ! Là c'est pur bonheur. Merci maitre Abzu de nous avoir accepté dans ton antre avec tant d'attention et merci aux copains pour leur présence, leur bonne humeur, leur passion ...et leur galenterie lol !
TPST: 11h
Vero

25/10/2017
2 Poster un commentaire

14/10/2017: Grotte du Roy ( Puits du Lavabo )

14/10/2017: Grotte du Roy ( Puits du Lavabo )
CASSOU Dominique
DOYEN Véronique
2017 10 14 14102017 Grotte du Roy ( Puits du Lavabo ) .jpg
On annonce le beau temps durant 15j a 3 semaines ... une aubaine pour nous, le dernier amarrage ayant été posé dans une zone bien arrosée. Il nous faut encore des amarrages, les montées sont très chaotique et la roche coupante ne permet pas les approximations. On fait donc nos fond de tiroir pour récupérer tout ce qui ressemble a un mouskif ou une plaquette. En attendant l'arrivée d'une nouvelle commande. Dom a pris son k-way aujourd'hui en prévision de ce qui nous attend.

Arrivé au pied du Puits du Lavabo, on voit que cela n'arrose pas beaucoup, c'est bon signe, A la serrure, on décide d’améliorer l’équipement, on fera les ajustements au retour. Pour le moment, de la première nous attend et on a hâte d'y être. On monte jusqu’à notre dernier arrêt, je continue la progression mais stoppe assez vite, au plafond, un passage trop étroit, obstrué par des blocs (gros) mikado. Je pars a droite dans l'espoir de récupérer de la roche fiable sur les flancs de l'Abzu qui barre vers le haut avec majesté ...Une lame de rasoir de 2m de haut, de 5/10cm d'épaisseur et de 20/30cm de large me barre le passage, je me mets a la découper petit a petit au marteau en récupérant bien chaque morceau et en les calant dans un micro pallier. (la dernière fois qu'on avait laissé échappé un petit bout de roche, ça avait tranché la corde une 50aine de mètres plus bas ).

Au moment de sonder la roche pour m'engager dans mon hypothétique traversée, ça sonne creux. Alors je monte un peu pour voir la tête que ça a d'en haut  mais ce que je vois n'est pas bon, c'est un mille feuille de lames tranchante; Par le bas, je le sens mieux mais Dom qui a un meilleur visuel de son fractio m'en dissuade, beaucoup trop piégeux c'est des lames et du gruyère. Je rebrousse chemin en déséquipant, Dom me dit ," je crois bien que notre belle aventure se termine ici !
"Attend j'arrive, gaffe a l'assurage on sais jamais, je déséquipe en même temps, ici c'est pas fiable"..j'ai a peine fini de dire ça que je glisse et Dom me récupère au vol sur la corde d'assurage. Ooooops, merci Dom.
"Et si tu allais jeter un coup d’œil Moufette si il y a pas une solution en haut du puits obstrué? t'auras un meilleur visuel".
Dom était encore entrain de parler que j'avais déjà ressorti le perfo et en avant ...De toute façon on a plus de solutions alors autant se faire un dernier plaisir à circuler dans ce puits incroyable ou des concrétions en dentelles géantes sont suspendues à on ne sait quoi ! quelques mètres plus loin sur ma montée se dévoile un large passage qui était masqué par le relief  "en vagues" du puits. Je bascule à l'horizontal de l'autre côté et me met a rigoler toute seule, Dom m'entend,
"c'est géant, ça passe" et c'est le grand trou noir avec un Echo de ouf, Dom est toujours a l'assurage, et ne me voit plus, je suis de l'autre côté "de la vague" mais il entend mon excitation, il voit que je suis a fond:
Je pose les spits ici, ce sera notre départ pour la prochaine explo, il est temps que l'on invite les copains. On fait des photos, la suite est attirante comme le chant des sirènes mais on résiste. On se congratule, c'est le bonheur! la route vers le sommet d'Abzu est ouverte.
Abzu est un sage, il nous a mis plusieurs fois a l'épreuve et nous a montré la voie ... nous viendrons célébrer et découvrir entre amis l'accès a son Royaume.
TPST plus de 13 h 00. Nourriture: quelques graines de goji ( la nourriture des sherpas), Boisson: 3 gouttes d'eau chacun (c'est pas bien on sait... mais on avait oublié l'eau !)
Véro

24/10/2017
1 Poster un commentaire