GRASLourdes

GRASLourdes

ACTIVITES 2019


25/05/2019: Carrières Souterraines de Langoiran I - Pied du Château (Langoiran, 33)

25/05/2019: Carrières Souterraines de Langoiran I - Pied du Château (Langoiran, 33)

CASSOU Jean Pierre

Poursuite de la topographie du réseau (moins de 1.60 m de hauteur sous plafond dans la quasi-totalité des réseaux topographiés)
Topo du jour: 2.172 m
Développement du réseau: 33.675 m
TPST 12h


26/05/2019
0 Poster un commentaire

18/05/2019: Carrières Souterraines de Langoiran I - Pied du Château (Langoiran, 33)

18/05/2019: Carrières Souterraines de Langoiran I - Pied du Château (Langoiran, 33)

CASSOU Jean Pierre
PELAT-ALLOIN Sylvain


Poursuite de la topographie du réseau
Topo du jour: 2.521 m
Développement du réseau: 31.506 m
TPST 13h


19/05/2019
0 Poster un commentaire

12/05/2019: Réseau Lachambre

12/05/2019: Réseau Lachambre
BETTOLI Laurent
CASSOU Dominique
PAUL Katie
PAUL Marcel

VERRUN Philippe
Antoine
Davy
Eric
Jean-Baptiste
Ludivine
Michel

Je ne pensez pas avoir l'occasion d'y aller un jour, mais tout arrive à celui qui sait attendre. Suite à quelques désistements, Laurent passe l'info ! L'occasion de rentrer dans ce prestigieux réseau, qui est le "Réseau Lachambre", est trop belle ! Sans trop d'hésitation j'accepte l'invitation.
Le samedi, je prends la route vers 16h30, et direction les Pyrénées orientales, je traverse l'Ariège, l'Aude, guidé par le GPS, c'est par une route de montagne et après avoir franchi le col de Jau que j'arrive vers 22heures. à la gare de Ria, lieu du rendez-vous,
Le lendemain, à 9heures, tout le monde est là, et je retrouve mes amis Laurent, Marcel, Katie et Philippe de l'A.S.M.P.G. , nos guide Michel et Eric, ... au total douze personnes.
La visite peut enfin commencer, on s'équipe, mais pas trop, juste un harnais et une paire de longe suffisent. On rentre en franchissant trois portes, suivi d'un ramping à quatre pattes . Ensuite c'est Michel qui nous servira de guide et fera en sorte de maintenir un bon rythme de progression à la visite, afin de ne pas trop perdre de temps en photographies, tandis qu'Eric fermera la marche.
Je me laisserai guider donc impossible de dire où nous sommes passés., Nous déambulerons avec précautions dans des galeries modestes mais très concrétionnées (fistuleuses, brosses à dent, gours).  Nous irons voir quelques grandes salles concrétionnées par de belles coulées stalagmitiques, en grande majorité blanches, que nous pourrons admirer grâce à l'éclairage de Marcel qui sera utile tout au long du parcourt. Nous passerons dans une belle galerie de plusieurs mètres de haut aux parois sculptées par l'eau ( coup de gouge).
Tout au long de cette visite dans du calcaire ou marbre rose, nous y verrons toute sortes de concrétions exceptonelles:, cristaux;, aragonites, excentriques, perles des cavernes..... Nous ferons un détour dans une très belle galeries recouvertes d'aragonites blanches.
Nous ressortirons vers 16h et malgrès les nombreux clichés que j'ai pris, j'ai acheté le livre consacré à ce merveilleux réseau et dont les pfotographies reflètent bien ce que j'y ai vu. Une dernière photo du groupe et je repars pour près de 5heures de route vers l'Ouest (Lourdes).
Ca en vallait la peine, c'était magique !!!

Photographies

 


16/05/2019
0 Poster un commentaire

11/05/2019: Carrières Souterraines de Langoiran I - Pied du Château (Langoiran, 33)

11/05/2019: Carrières Souterraines de Langoiran I - Pied du Château (Langoiran, 33)

CASSOU Jean Pierre

Poursuite de la topographie du réseau

Topo du jour: 2.701 m
Développement du réseau: 28.984 m
TPST 12h

Pour cette semaine au format usuel BOULOT - **DO - TOPO, la poursuite de la topographie des réseaux internes aux grandes boucles de la zone d'entrée.
Je commence par un complexe au sut de la série 1 qui est assez vite traité et permet d'éviter le salon qui a été construit au point 1.38. Ce secteur terminé, je passe à un réseau situé en face. C'est confortable et le travail avance suffisamment vite pour passer largement le kilomètre avec la première batterie du casque. Jonction en 3.6 sans avoir finalisé, et je décide de finaliser la fin de cette série, pressentie comme pénible de parcours.
C'est finalement moins éprouvant que prévu, par contre, çà développe pas mal, probablement plus d'un kilomètre. En fait, les 2400 m sont déjà dépassés et le travail avance assez rapidement. Nouveau changement de batterie et un coup d'oeil sur la pendule: 1h20. Je m'octroie une heure de topo supplémentaire et je vais finaliser une zone entre les séries 1, 4 et 106 (réseau Voitures).
Ce secteur regorge d'épaves de voitures anciennes (dont une 4 CV) et de ferrailles mais la boussole reste imperturbable, avec une très bonne fermeture de boucle (la perturbation ferromagnétique d'une boussole varie à raison inverse du cube de la distance). Il reste quelques visées à finaliser dans du bas de plafond mais comme je dois repasser dans le secteur et que le terminal rame franchement, je plie bagage.
Sortie du réseau à 02h45 et Michaël me ramène chez moi.
De retour aux pénates, je constate que j'ai fait 2700 m de topo (contre 2630 m estimés) et surtout que les parties manquantes du secteur Voitures, encerclé de toutes parts, représentent moins de 50 mètres ...
Cette sortie topo arrive en seconde place en terme de métrage, et au premier rang en terme de mètres à l'heure.


13/05/2019
0 Poster un commentaire

04/05/2019: Sumidero de Gesaltza

04/05/2019: Sumidero de Gesaltza
BRESSAN Alain
CASSOU Dominique
DOYEN Véronique

Véro vient me chercher vers 6h30 et nous voilà partis pour trois heures de route jusqu'au Sanctuaire d'Arantzazu, en plein Pays Basque Espagnol. En attendant Alain B. et plusieurs de ses collègues, de retour de leur camps d'une semaine au Cantabries, on visite le sanctuaire à la construction plutôt moderne.
La cavité est une perte aux dimensions gigantesques où se jette un ruisseau qui peut devenir un véritable torrent. Ce jour là, le ruisseau est à sec et la visite sera très facile.  La progression est assez tranquille, quand on voit des branchages, troncs, souches emmenés à des centaines de mètres de l'entrée, parfois coincés en hauteur; On imagine vite la puissance et la force de cette rivière, lors de fortes crues. L'ambiance doit y être impressionnante, voir même terrifiante. Alain en tête équipe une succession de puits, jusqu'à une grande salle
. Plus loin, nous trouvons le lit de la rivière, avec beaucoup de feuilles, et aussi quelques jeunes pousses de frênes, probablement dût aux graines emmenées par l'eau. Nous irons jusqu'à  un passage équipé en vire, avec quelques marmites. C'est ici que les photographes commencerons à prendre de nombreux clichés. Au retour, nous nous arrêterons dans une belle galerie avec un magnifique miroir de faille. Parmis les nombreux débris emmenés par l'eau, comme pneus, cadre de vélo, cordes, Véro trouvera et ressortira un ballon de foot qu'elle ramènera au propriétaire de la ferme voisine.

Une dernière pause-photo à la grande salle, un petit incident dût à un kit qui refuse de remonter. Véro déséquipe et nous ressortons avec une légère pluie.
Nous terminerons cette journée avec un repas très bon et très copieux .

Photographies de Dom, Véro  & Alain B.

 


08/05/2019
0 Poster un commentaire

27/04/2019: Carrières souterraines de Lamothe (Haux, 33)

27/04/2019: Carrières souterraines de Lamothe (Haux, 33)

ANTON Michaël
CASSOU Jean Pierre
Association Chiroptères 33


Début de la topographie du réseau

Parité H/F respectée pour les 8 personnes présentes. Sur invitation d'une association de protection des chiroptères qui entreprennent de se mettre à la topographie de carrières, je suis invité à faire une séance avec eux.
RDV à Pellegrin à 8h et covoiturage avec deux miss, et nous prenons le petit déj à Haux en attendant le reste de l'équipe.
Ce sont en fait des débutants en la matière et je leur donne quelques rudiments de topo. Je leur passe un DistoX et on passe à nos secteurs respectifs.
Pour moi, c'est du format habituel de topo, dans un réseau confortable mais plein de suie. Les lieux sont complexes et la longueur moyenne des visées est assez faible.
Quelques centaines de mètres plus tard, Mickaël nous rejoint dans le réseau et y trace des itinéraires. Je fais passer la série 1 par cet itinéraire qui conduit vers un niveau intermédiaire. L'heure tourne et je mets un arrêt topo au droit d'un petit puits.
Sur le chemin du retour, topographie de bouclages et diverticules. Je referme un cheminement sur une série 104 relevée par les débutants.
Sortie vers 16h30 (impératifs de temps pour divers membres du groupe)

Topo du jour: 916 m
TPST 5h


28/04/2019
0 Poster un commentaire

20/04/2019: Carrières Souterraines de Langoiran I - Pied du Château (Langoiran, 33)

20/04/2019: Carrières Souterraines de Langoiran I - Pied du Château (Langoiran, 33)

CASSOU Jean Pierre

Poursuite de la topographie du réseau

Topo du jour: 2.325 m
Développement du réseau: 26.290 m
TPST 10h30


21/04/2019
0 Poster un commentaire

20/04/2019: SE-08 & Grottes du Roy (Puits du Lavabo)

20/04/2019: SE-08 & Grottes du Roy (Puits du Lavabo)
CASSOU Dominique
DOYEN Véronique

C'est avec impatience que nous avons suivi et respecté les fortes recommandations; de ne pas déranger les chauves-souris aux Grottes du Roy pendant la période hivernale (du 15/11/2018 au 15/04/2019 ). La trêve hivernal étant terminée nous pouvons lancer l'opération ARVA,


Nous nous retrouvons à Omex à 7h et direction le SE-08. Je descend au fond de celui-ci et je place l'ARVA au fond près de l'orifice d'où vient le courant d'air. Retour à la voiture et direction les Grottes du Roy.

C'est à 9h que nous rentrerons par la partie basse, il y a un peu d'eau. Le lac franchi, Véro laisse ses bottes et met ses chaussures. On franchi la passerelle et on constate que, un maillon où est attaché le câble est quasiment rongé.
A 9h30, nous sommes à la fin de la partie aménagée et à 10h nous sommes au pied du "Lavabo". Nous montons prudemment et vérifions l'état de nos cordes et de nos amarrages, qui n'a pas subit de dommages .
A 11h30, nous sommes au sommet et commençons les tentatives de réception. Au "puits des Smarties", cela ne donne rien. Du côté des "Belles Ames", nous avons un signal et une indication à 45m ! Quand à ce résultat, nous sommes surpris et très septiques
A 12H30, nos tentatives sont terminées et nous entamons notre descente, il ne nous faudra à peine un peu plus d'une heure pour atteindre le bas du puits du "Lavabo".

Avant de ressortir nous croiserons deux individus et un chien. L'un d'eux prétendra connaître très bien la cavité et même connaître un passage donnant à l'extérieur, au-dessus du stand de tir ! Je lui demande de me le montrer, ce qu'il essaye de faire en nous emmenant dans un boyau et nous montrant la direction à suivre !!! .... J'ai compris que se n'était qu'un mytho, et je fais semblant de le croire en prétextant que nous irons voir cela un autre jour. Véro ne verra plus ses bottes


Nous retournerons au SE-08 et Véro ira récupérer l'ARVA au fond du SE-08


24/04/2019
0 Poster un commentaire

Du 12/04/2019 au 14/04/2019: Rassemblement Occitanie, Bruniquel (82)

Du 12/04/2019 au 14/04/2019: Rassemblement Occitanie, Bruniquel (82)
BOUJU Delphine

BOULLOT Mikaël

CASSOU Dominique
THIALLIER Marc

Vers 20h30 et après plus de 3h de routes, je retrouve mes amis auvergnats qui arrivés dans l'après-midi ont déjà planté la tente. Les  girondins et JPC sont là aussi pour ce rassemblement d'Occitanie, à Bruniquel.
Après une nuit très froide, c'est dure de sortir du duvet et c'est Delphine qui se lèvera la première. Les premiers rayons apparaissent et nous nous rendons à l'accueil. Un tour aux stands, on y fait quelques achats, Delphine récupère quelques topos. Nous voulions faire l'Aven Roussario, mais faute de place au parking, on décide de faire l'aven des Bagnards, car elle veut surtout s'améliorer en technique sur corde. Après avoir grignoté un peu, on se rend à l'aven des Bagnards, ou il y a beaucoup de voitures. le temps de se changer et nous nous retrouvons à l'entrée. Nous y croiserons le club d'Airbus et Gus. Nous les laissons tous sortir et entamons notre descente par un joli puits d'entrée d'environ 20m, suivie par une petite descente, un petit ressaut équipé, Ensuite c'est un P15, une petite vire pour terminer avec un P30. Durant la descente cinq personnes nous ont rejoint. Nous les laissons remonter. La remontée se fait à un bon rythme.
Le lendemain, nous avons décidé de retourner à l'Aven Roussario. Cette fois le parking est libre. Après une courte marche d'approche, nous voilà devant une trappe, l'aven s'ouvre juste en dessous avec un puits de 18m. C'est Delphine qui descendra la première. On arrive dans une galerie de belle dimension, le sol est un peu boueux et glissant, les parois sont recouvertes de quelques coulées de calcite et d'aragonites. Nous passerons devant une superbe coulée avec deux méduses superposées. Nous arriverons sur un superbe lac, avec une massue à la silhouette remarquable qui clôturera notre visite. Le retour se fera assez rapidement, tout comme la remontée du puits.
Retour aux campement et pliage de tente avant de nous quitter vers 16h30. Le retour à Lourdes se fera en moins de 3h


Photographies de Dom, Delphine et JPC

Ci-dessous le compte-rendu du week-end de JPC


CASSOU Jean Pierre
GALLOU Jean-Claude
BERTRAND Rémi
FONT Blandine


13/04/2019: Grottes des Meyrières

Visite de la cavité et initiations, passage de la boîte aux lettres et visite du fond concrétionné
Initiation à la spéléo verticale pour Jean Claude


13/04/2019: Igue de Roussario

Visite de la cavité jusqu'au lac


Rencontre GHTopo avec Sylvestre CLEMENT


17/04/2019
0 Poster un commentaire

23/03/2019: Carrières Souterraines de Langoiran I - Pied du Château (Langoiran, 33)

23/03/2019: Carrières Souterraines de Langoiran I - Pied du Château (Langoiran, 33)
CASSOU Jean Pierre

 

Poursuite de la topographie du réseau

Topo du jour: 2.309 m
Développement du réseau: 23.970 m
TPST 12h30

Pour cette sortie de reprise de la topo, je prends le car 501 pour Langoiran en début d'après midi et j'entre dans le réseau après avoir croisé un groupe de randonneurs. Comme mon DistoX me démange, je commence par la topo d'un secteur proche de l'entrée (1.15) et je vais ainsi topographier dans un trajet aller. Je suis en fait un itinéraire tracé par Mickaël, en finalisant tout ce qui est à ma droite. Je boucle en 371.14 (800 m de topo environ) et je passe à la boucle 362 dont je prévois de finaliser l'intérieur. Deux heures après, c'est chose faite et je démarre une série partant de 362.28, signalisée par Michaël et devant aboutir en 416.45. Je finalise tous les diverticules jusqu'en 944.17 où tous les départs donnent sur des zones complexes. En 944.27 (Carrefour Gamin), je quitte le cheminement principal sur la foi du fléchage de Michaël. Un petit labyrinthe est finalisé au passage, et je me rapproche de la série 416. Petit bouclage 968 d'où part une galerie. J'entends liquider ce petit secteur mais le boyau donne sur un joli quartier. A marquer en POI (Point Of Interest) pour la session suivante. Je jonctionne effectivement en 416.45. Sur le chemin du retour, finalisation de l'intérieur de la boucle 421 (Le Bateau du capitaine Pécout) puis quelques travées pour passer la barre des 2200 m. Une traverse 989 relie la série 416 à la série 1, et je termine la séance par quelques visées de finalisation.
Sortie à 02h40, et Michaël, prévenu, me ramène à Bordeaux.


24/03/2019
0 Poster un commentaire