GRASLourdes

GRASLourdes

ACTIVITES 2019


06/07/2019: Carrières souterraines de Labasque I

06/07/2019: Carrières souterraines de Labasque I

CASSOU Jean-Pierre

Poursuite de la topographie du Réseau:
Poursuite de la topo des travées à l'est de la série 192.
Topographie partielle de l'itinéraire vert de Mickaël (vers Palens). Arrêt topo sur rien (limite de temps).

Topo du jour: 1.594 m
Développement du réseau: 9.952 m
TPST 8h


07/07/2019
0 Poster un commentaire

02/07/2019: Carrière souterraine de Citon I ( Cenac, 33)

02/07/2019: Carrière souterraine de Citon I ( Cenac, 33)
BOF Stéphane
CASSOU Jean Pierre

Reprise de la topographie du réseau,
Topo de surface entre Citon 1.1 et 1.15
Topo dans le réseau et jonction avec le Réseau de la voiture en 72.1
Rencontre avec les propriétaires locaux
Topo du jour: 201m
Développement du réseau Ciron I: 17.835 m
TPS: 2h


03/07/2019
0 Poster un commentaire

22/06/2019: Prospection & SE-08

22/06/2019: Prospection & SE-08
CASSOU Dominique
DOYEN Véronique

Le Roy se fait prier, Impossible d'aller au puits du Lavabo en ce moment avec l'eau qu'il est tombée 

Vers 14h00, nous partons en balade prospection avec Dom sur le massif du Béout. Départ de l'aire de repos d'Omex pour rejoindre le gouffre du Béout puis la croix du sommet et nous passons sur l'autre versant ou j'avais trouvé une résurgence qui sortait du pied d'une falaise un peu au dessus de la cité St-Pierre. Finalement en la suivant dans la pente on arrive à un petit barrage artificiel au pied de la barre rocheuse, nous continuons à prospecter sur la zone et trouvons.... Un ancien sentier abandonné qui serpente dans le pendage pour finir dans une végétation dense qui a repris ses droits. Redescente, remontée puis redescente par l'ancienne et impressionnante ardoisière avant de retrouver la route et le parking.
Il est 17h00 et nous partons en direction du se08 pour voir comment a travaillé le trou. Pas mal de terre est encore tombée, le trou se purge. En bas  le trou  souffle un air froid qui ne laisse aucun doute sur sa provenance mais au dessus de nos tête il y a un gros bloc qui n'inspire pas du tout confiance: il faudra trouver une solution pour le purger.
En attendant on retournera au lavabo par le Roy, on a encore pas mal de choses à faire de ce côté la!.
En sortant du 08 on sirote une petite bière bien fraîche en continuant à rêver et c'est drôlement bien. Il est presque 19h30 .. Retour maison.
Véro 


23/06/2019
0 Poster un commentaire

15/06/2019: Carrières Souterraines de Langoiran I - Pied du Château (Langoiran, 33)

15/06/2019: Carrières Souterraines de Langoiran I - Pied du Château (Langoiran, 33)

CASSOU Jean Pierre

Poursuite de la topographie du réseau
Topo du jour: 2.535 m
Développement du réseau: 38.937 m
TPST 10h30


16/06/2019
0 Poster un commentaire

Du 02/06/2019 au 10/06/2019: Congrès La Ciotat

Du 02/06/2019 au 10/06/2019: Congrès La Ciotat
Je  quitte l'Ardèche en soirée pour me rendre en Provence. Après une courte nuit, je suis sur le plateau de Siou Blanc, près de Signes dans le Var.

Le 02/06/2019, je commence ce séjour par une visite à l'Aven Thipauganahé. C'est une cavité, qui ne présente pas de difficultés  majeurs, si ce n'est une verticale de 86m fractionnée avec l'arrivée dans une vaste salle concrétionnée à -120m, ce qui est toujours impressionnant. La visite s'effectue en respectant un balisage et on peut y admirer: horgues, gours, draperies....
Dans l'après-midi, je passerai devant l'Aven de La Solitude dont le puits d'entrée sera déséquipé et j'irai à l'Aven du Cercueil. Descente de puits avec passage de quelques étroitures, un pendule  à -145m, et une lucarne me donne accès à une belle galerie horizontale, très concrétionnée
En fin d'après-midi, j'irai sur le massif de la Sainte-Beaume et repérerai quelques entrées avant d'aller me coucher.

Le lendemain je commence cette journée par la visite de "La Mefiue". J'y descends jusqu'au méandre désobstrué à -78m. L'aven de l'Ecureuil n'étant pas loin,  j'y suis allé jusqu'au terminus -126m. En début d'après-midi, je décide d'aller voir l'Aven de l'Eau de là. Après avoir fait une première reconnaissance et avoir repérée l'entrée, je décide d'y rentrer. L'entrée n'est pas très grande, mais après une descente de quelques mètres, me voilà au sommet d'un puits. Au plafond pendent quelques racines qui ont réussies à traverser la roche, plus bas on peut y voir quelques excentriques. Ensuite nous progressons dans des boyaux, un petit puits nous donne accès à la salle du lac, là encore quelques beaux excentriques. Encore un peu de ramping, une petite escalade et j'arrive dans une salle très scintillante, le plafond ressemble à un ciel étoilé. En revenant sur mes pas, je vois une belle galerie qui  nous offres un panel de concrétions: stalagtites, stalagmites, colonnes, gours, dents de cochons, .... Plus loin, plus de concrétion mais la galerie continue en méandre et une belle conduite, avec quelques passages en petite vire. Je ressortirai après un TPST de 3h.
En fin d'après-midi, je prendrai la route, pour Puyloubier et le massif de la Sainte-Victoire.

Le 04/06/2019, je ferai deux cavités proche de l'ermitage de Saint-Ser. Il me faudra une bonne 1/2heure pour atteindre l'Ermitage, en passant j'aurai repéré l'entrée de la grotte de Saint-Ser (qui est plutôt un aven) qui s'ouvre en parois. Après la chapelle, j'aperçois un vaste porche en falaise, je m'y dirige, Au pied de celui-ci, une petite escalade délicate me fait hésiter. L'escalade faite, je remonte une cheminée étroite qui débouche sur une vaste salle (de 60m de diamètre). Me voilà dans la grotte aux Champignon. C'est immense ! voir même pomatoire Je fais le tour d'un massif stalagmitique, passe  même sous des blocs, diverses concrétions semblent recouvertes de cristaux cassés. Je ressors et le panorama depuis le porche d'entrée est magnifique. Retour à la chapelle de Saint-Ser, une pause casse-croûte et une petite escalade donne direct sur un puits, ensuite c'est une succession de puits qui m'emmène au fond.
En fin d'après-midi, je chercherai en vain la Tourne de Saint-Pons avant de retourner sur le massif de la Sainte-Beaume en début de soirée.

Le lendemain matin, je suis encore seul et je décide de faire l'aven du Petit Saint-Cassien, l'entrée est un puits de 5mX5m, puis un boyau donne accès à une succession de puits et salles concrétionnées. N'étant pas sûre de la suite, je m'arrêterai à la salle du camp à -110m.
Dans l'après-midi, je décide de monter à l'ermitage de la Sainte-Beaume, par le chemin des Rois. La chapelle se trouve dans une grotte et c'est ici que vécue Ste-Marie Madeleine. Je monterai jusqu'à la crête très ventée et irai jusqu'au St-Pilon.
Afin de voir si l'Aven de la Solitude est équipé, je remonte sur le plateau, pour dormir proche de l'abri de Siou Blanc.

Après ces premiers jours passés sur les différents massif de l'arrière pays provencial, je me décide à rejoindre le littoral. A la sortie de La Ciotat, la "route des crêtes" est fermées par une barrière. Un peu déçu et le temps de faire un peu de rangement de la voiture avant de partir, un agent de la police municipale vient ouvrir la barrière. J'ai de la chance est sans trop tarder je prends la route des crêtes", jusqu'à l'embranchement de la route menant au Sémaphore.
Après avoir repéré les départs d'accès aux cavités en falaises, je reviens avec mon matos vertical.
Je commencerai la par descendre vers la grotte du Pendule, qui sera la plus vertigineuse avec deux belles verticales et une arrivée en pendule dans la grotte, avec vue sur la mer. Cette cavité très sèche est un méandre de belles dimensions, on y devine quelques coulées de calcites,  excentriques, et aussi quelques dents de cochon !
Je remonterai et irai aussitôt visiter la grotte du 14 juillet. Le départ vers cette cavité est aussi l'accès vers un site d'escalade. Cet accès à cette grotte est moins vertigineux mais tout aussi beau, la cavité est toute aussi concrétionnée que belle. De retour au parking, Je retrouve Pascal, un ami suisse. Son frère Marcel est à la grotte du Pendule. Nous nous sommes croisés de peux; sans nous voir !
Je finirai ma visite de la route des crêtes avant de rejoindre les deux frangins et leurs amis de St-Hipolyite (25), au camping des Sauges, à La Ciotat.

Le 07/06/2019, Pascal nous quitte et les franc-comtois ont décidé de faire un canyon, je ne suis pas spécialement motivé. Marcel me dit que c'est un canyon sec, je me joint donc à l'équipe. Nous ferons donc le Trou Souffleur. Une petite marche d'approche, quelques rappel sur un ensemble de roche sédimentaire détritique dont le poudingue, est consolidés par un ciment. On arrive au bord de la mer, on survole l'eau en passant par une tyrolienne et nous ressortirons à l'aide de vires.
L'après-midi, nous irons faire un tour à la Calanque de Figuerolles.

Après la soirée arrosée de la veille, il a été décidé d'aller à l'Aven de l'Eau-de-là. Retour sur le massif de la Sainte Beaume. J'y retourne aussi, et lorsque l'on est au fond, je m'aperçois que j'ai oublié de remettre le crolle que j'avais enlevé la veille de mon harnais, lors de la sortie canyon. Pour la remontée, on se fera passé un bloqueur, Heureusement qu'il n'y avait pas de grand puits !!!
Ensuite nous sommes allés à la grotte de la Castelette., Nous rentrerons par l'entrée artificielle, un P7 suivi d'un passage étroit. On atteind vite, un vaste puits de 24m, qui aboutit dans le lit de la rivière que l'on remontera. On arrive à une voute mouillante (combinaison néoprène conseillée) qu'il nous faut franchir. Puis nous traversons un cahots de blocs, en suivant une ficelle que nous ne devons pas perdre des yeux. Nous retrouvons la rivière et continuons à la remonter, elle est de plus en plus grande et concrétionnée. Nous ne ferons pas la galerie du Métro, car il nous faut passer au camping avant de rejoindre Jo et l'ASMPG à l'accueil.
C'est déjà l'heure de l'apéro quand je retrouve toute l'équipe de l'ASMPG et les discussions vont bon train.

Le lendemain, Marcel G. repart. Pour moi c'est un jours sans sorties sous-terre, je me consacre à une petite visite de la vieille ville, Théatre ou les frères Lumières ont diffusé leur premier film, expo-photos et aux différents stands.
En début de soirée, c'est la remise des prix du concours photo et des lots de la loterie, pour ma part je gagnerai un magnum de "Bandol" rouge (vin du Var) que je partagerai avec mes amis de l'ASMPG  et du Doubs.

Le 10/06/2019 le Congrès national se termine, Je viens de passer un excellent séjour ! Encore sept heures de route à faire et je suis à la maison ...

Photographies de Dom


19/06/2019
0 Poster un commentaire

01/06/2019: Fontaine de Champclos

01/06/2019: Fontaine de Champclos
BORNET Rémi
BOULLOT Mikaël
BOUJU Delphine
CASSOU Dominique
THIALLIER Marc


Après avoir été faire une petite visite chez "Radio Pantoufle" Je retrouve les auvergnats qui ont l'intention d'aller à la Fontaine de Champclos, je me joints à eux. On traverse difficilement les Vans (bouchon) et on arrive au joli petit village de Naves. Après s'être un peu perdu, on retrouve le sentier qui nous emmène à l'entrée artificiel de la Fontaine de Champclos. Le temps de nous changer et nous entendons une équipe  sortir. Nous rentrons et équipons d'une corde le puits d'entrée artificiel, qui à vrai dire; peut se descendre en opposition. Nous arrivons vite sur des gros volumes. La cavité est équipée, on passe une petite vire, et nous voilà dans une salle immense, c'est la "Salle Mont Blanc", probablement dût à son dôme calcifié. Tandis que Delphine et Marc ressortirons, nous irons plus loin dans ses galeries concrétionnées et de belles dimensions
On ressort, Marc et Delphine ne nous ont pas attendus !. Retour au village où nous les retrouvons au café entrain de déguter une glace aux myrtilles. Petite visite au village et ses alentours, où nous avons put observer quelques ammonites et fossiles.


21/06/2019
0 Poster un commentaire

01/06/2019: Carrières Souterraines de Langoiran I - Pied du Château (Langoiran, 33)

01/06/2019: Carrières Souterraines de Langoiran I - Pied du Château (Langoiran, 33)

CASSOU Jean Pierre

Poursuite de la topographie du réseau
Topo du jour: 2.722 m
Développement du réseau: 36.402 m
TPST 13h30


10/06/2019
0 Poster un commentaire

25/05/2019: Carrières Souterraines de Langoiran I - Pied du Château (Langoiran, 33)

25/05/2019: Carrières Souterraines de Langoiran I - Pied du Château (Langoiran, 33)

CASSOU Jean Pierre

Poursuite de la topographie du réseau (moins de 1.60 m de hauteur sous plafond dans la quasi-totalité des réseaux topographiés)
Topo du jour: 2.172 m
Développement du réseau: 33.675 m
TPST 12h


26/05/2019
0 Poster un commentaire

18/05/2019: Carrières Souterraines de Langoiran I - Pied du Château (Langoiran, 33)

18/05/2019: Carrières Souterraines de Langoiran I - Pied du Château (Langoiran, 33)

CASSOU Jean Pierre
PELAT-ALLOIN Sylvain


Poursuite de la topographie du réseau
Topo du jour: 2.521 m
Développement du réseau: 31.506 m
TPST 13h


19/05/2019
0 Poster un commentaire

12/05/2019: Réseau Lachambre

12/05/2019: Réseau Lachambre
BETTOLI Laurent
CASSOU Dominique
PAUL Katie
PAUL Marcel

VERRUN Philippe
Antoine
Davy
Eric
Jean-Baptiste
Ludivine
Michel

Je ne pensez pas avoir l'occasion d'y aller un jour, mais tout arrive à celui qui sait attendre. Suite à quelques désistements, Laurent passe l'info ! L'occasion de rentrer dans ce prestigieux réseau, qui est le "Réseau Lachambre", est trop belle ! Sans trop d'hésitation j'accepte l'invitation.
Le samedi, je prends la route vers 16h30, et direction les Pyrénées orientales, je traverse l'Ariège, l'Aude, guidé par le GPS, c'est par une route de montagne et après avoir franchi le col de Jau que j'arrive vers 22heures. à la gare de Ria, lieu du rendez-vous,
Le lendemain, à 9heures, tout le monde est là, et je retrouve mes amis Laurent, Marcel, Katie et Philippe de l'A.S.M.P.G. , nos guide Michel et Eric, ... au total douze personnes.
La visite peut enfin commencer, on s'équipe, mais pas trop, juste un harnais et une paire de longe suffisent. On rentre en franchissant trois portes, suivi d'un ramping à quatre pattes . Ensuite c'est Michel qui nous servira de guide et fera en sorte de maintenir un bon rythme de progression à la visite, afin de ne pas trop perdre de temps en photographies, tandis qu'Eric fermera la marche.
Je me laisserai guider donc impossible de dire où nous sommes passés., Nous déambulerons avec précautions dans des galeries modestes mais très concrétionnées (fistuleuses, brosses à dent, gours).  Nous irons voir quelques grandes salles concrétionnées par de belles coulées stalagmitiques, en grande majorité blanches, que nous pourrons admirer grâce à l'éclairage de Marcel qui sera utile tout au long du parcourt. Nous passerons dans une belle galerie de plusieurs mètres de haut aux parois sculptées par l'eau ( coup de gouge).
Tout au long de cette visite dans du calcaire ou marbre rose, nous y verrons toute sortes de concrétions exceptonelles:, cristaux;, aragonites, excentriques, perles des cavernes..... Nous ferons un détour dans une très belle galeries recouvertes d'aragonites blanches.
Nous ressortirons vers 16h et malgrès les nombreux clichés que j'ai pris, j'ai acheté le livre consacré à ce merveilleux réseau et dont les pfotographies reflètent bien ce que j'y ai vu. Une dernière photo du groupe et je repars pour près de 5heures de route vers l'Ouest (Lourdes).
Ca en vallait la peine, c'était magique !!!

Photographies

 


16/05/2019
0 Poster un commentaire