GRASLourdes

GRASLourdes

Du 08/09/2017 au 10/09/2017 Rassemblement Caussenard, Sainte Enimie (48)

Du 08/09/2017 au 10/09/2017: Rassemblement Caussenard, Sainte-Énimie (48)

2017 09 10 Du 08092017 au 10092019 Rassemblement Caussenard à Ste Enimie (48).jpg08/09/2017:
C'est à l'aube que j'arrive au confluent du Tarn et de la Jonte, prêt à faire une petite randonnée. Je partirai donc du Rocher de Capluc et prendrai un sentier qui me mènera sur les hauteurs du Causse Méjean, au-dessus des gorges de la Jonte. Je passerai devant les "Vases de Sevres et de Chine" (énormes blocs rocheux), Je poursuivrai par le Balcon du Vertiges, avant de revenir en boucle au balcon du Rocher de Capluc que je grimperai.

Après cette petite randonnée matinale, je me rends au domaine du Boisset (Sainte-Énimie, 48), lieu ou se tient le rassemblement Caussenard.

En fin d'après-midi, c'est l'arrivée des premiers spéléos et durant la soirée, je retrouve avec plaisir, Ludo, Marc T, Delphine, Gus, Guillaume ......
Un petit pot à la buvette pour se désaltérer et trinquer aux retrouvailles et fixer les activités du lendemain et puis direction le bivouac. La nuit est bonne malgré une petite fraicheur.

7h00 réveil, une légère pluie accompagne le petit déjeuner. 9h30 tout est prêt. Certains, préférant faire des puits, nous déciderons de faire deux équipes.

09/09/2017: ( C.R de Gus)
ARCANGELI Guillaume
ARCANGELI Gustave

 

Nous, nous joignons à l’équipe des Auvergnats pour faire l’Aven de Sauveterre (-72m). Arrivé sur zone, nous laissons les auvergnats finir de s’équiper et rejoignons la cavité pour commencer notre descente. Le puits d’entrée de 11m débouche sur un P7 équipé d’une buse en PVC sur toute sa longueur, étonnante surprise et facilité de progression. Après plusieurs ressauts nous nous retrouvons à -30. Nous continuons notre progression en franchissant quelques étroitures pour nous retrouver sur deux puits successifs de 10m qui nous emmène à -60. Nous franchissons un ressaut de 3m et un puits de 8m pour nous retrouver dans un méandre humide et boueux d’environ 30m qui débouche sur une désescalade d’environ 5m non équipée que je fais et qui débouche sur un siphon. Là s’arrête notre visite à – 72m. La remontée nous fait retrouver la surface entièrement recouvert de boue. Merci le méandre.
TPST : 03H00

De retour au parking nous cassons un petite croûte et décidons d’aller visiter l’Aven de Cabrunas (-87m) belle cavité en bord supérieur d’une falaise surplombant le Tarn, beau panorama sur la vallée.
15h00 Entrée dans le 1er puits de l’aven de Cabrunas, joli puits au volume conséquent et une belle verticalité de 20m équipé en double, la progression nous emmène sur un autre puits de 14m après avoir passé une belle étroiture en tête de puits. La visite continue par un 3éme puits de 41m au fond duquel une désobstruction en cours prolonge cette cavité d’environ 15m en horizontal. Profondeur atteinte (-87m) pour un développement de 333m. Cet aven se caractérise par de jolis puits propres et concrétionnés.
TPST : 02H30

Avant de rejoindre le lieu du rassemblement, nous nous arrêtons en bord du Tarn à Sainte-Enimie pour faire une toilette efficace et se débarrasser de la bonne quantité de boue récupérer dans l’aven de Sauveterre. Cadeau qui reste une particularité de cette cavité.

09/09/2017: ( C.R de Dom)

BOUJU Delphime
CASSOU Dominique
FENEAU Arianne
GRANDON Ludovic
THIALLIER Marc


Nous irons à la grotte de Prades. Faute de balisage, nous perdrons un peu de temps pour trouver les entrées. On passe devant une première entrée, avant d'atteindre l'entrée supérieure. La progression commence par une désescalade, plutôt facile avec quelques passages équipés de cordes et d'échelles de corde. À la base de cette désescalade, plusieurs départs s'offrent à nous. Quelques hésitations, et nous voilà partis vers la rivière, type conduite forcée, ponctuée de quelques étroitures à franchir, et nous voilà devant un siphon. On fait demi-tour jusqu'au bas de l'échelle, où l'on prend une autre galerie, qui après quelques étroitures, nous mènera à la sortie.

À la sortie nous ferons une petite pause casse-croûte avant de prendre la route de Castelbouc.

Avant d'arriver au petit village de Castelbouc, nous apercevons un immense porche, ce sera la sortie de cette classique, que nous ferons en traversée. Nous laissons notre véhicule au village. On monte un petit sentier qui nous emmène à une fenêtre équipée d'une corde, la descente se fait tout d'abord par une main-courante descendante, suivie par un P11 qui précède la dernière descente de 20m dans la grande galerie éclairée par la lumière du jour. Un dernier petit tour jusqu'au siphon et nous sortons par l'immense porche.
A la sortie nous retrouverons Angélique et d'autres auvergnays, avant de retrouver nos quartiers.

Le repas du samedi soir qui regroupe bien au-delà de 300 personnes se déroule dans une ambiance festive suivi d’un bal agrémenté par la musique d’un bon orchestre. Notre tablée qui regroupe les Auvergnats, les Pyrénéens et les Montpelliérains affiche une bonne vingtaine de convives qui comme toujours goûte avec plaisir à l’humour et à la bonne humeur de Domi. L’Orchestre arrêtera sa musique aux environs de 02h00.
07h00 réveil, le temps est couvert mais il ne pleut pas, le vent est assez fort. Chaque équipe a déjà fait son programme,

10/09/2017: ( C.R de Gus)
ARCANGELI Guillaume
ARCANGELI Gustave

 

Nous déjeunons rapidement avec Guillaume et nous décidons d’aller visiter l’Aven des 3 Ormeaux et l’Aven de Fraissinel pour finir par une visite à Castelbouc 4.

Nous trouvons rapidement l’aven des 3 ormeaux (-74m), petite ouverture en lisière de champ à l’ombre d’un petit bouquet d’arbres. Le 1er puits commence par une buse verticale de 5 mètres pour nous présenter un puits de 9m ; de 13m ; de 7m ; de 18m entrecoupés de ressauts entrainants désescalades et par conséquent escalades au retour pour déboucher sur un méandre désobstrué d’environ 20m et qui est toujours en cours de désobstruction. Beau travail de désobstruction dans cet aven car toute les têtes de puits présentent des étroitures qui ont dû pour la plupart être élargies. Cet avent se caractérise principalement par l’effort qu’il demande lors de sa remontée pour passer les étroitures. côte atteinte (-74m). Belle cavité technique pour le travail sur corde.

TPST : 02H30

Dès la sortie de l’Aven des 3 ormeaux, nous rejoignons l’Aven de Fraissinel (-88m) qui se trouve sur le même mouvement de terrain, l’entrée de cet aven sous un énorme rocher présente une ouverture de beau volume. Un P12 équipé en double nous fait arriver dans une grande salle. Une galerie nous fait remonter pour accéder à un P11 suivi d’un P6 ; P9 ; P20 entrecoupés de galeries, étroitures et ressauts. Le dernier puits concrétionné nous fait découvrir un méandre étroit qui doit être désobstruer. Nous remontons, cette cavité aussi demande un certain effort pour passer certains passages particuliers qui lui sont propres et qui ne laissent pas indifférents. Côte atteinte (-88m)
TPST : 02H30.

Nous voulions aller à Casteubouc 4 mais la faim, la fatigue et le temps pour le retour sur les Pyrénées nous en ont dissuadés. Après un solide repas nous avons pris la route en emportant de ce 26éme Rassemblement des spéléos Caussenards un beau souvenir de gaité, convivialité et joie de vivre.

09/09/2017: ( C.R de Dom)

BOUJU Delphime
CASSOU Dominique
FENEAU Arianne
GRANDON Ludovic
THIALLIER Marc

Après quelques achats aux stands, nous retournons à Castelbouc, pour faire "Castelbouc 4". Nous garrons les véhicules à l'entrée du village. On travers, ce petit village typé aux ruelles étroites. Par faute de balisage, une fois de plus, nous ne trouverons pas l'entrée de suite.
On arrive devant l'entrée, on pénètre dans les premières salles de la cavité, les chiens de Ludo nous suivent. Ce n'est pas évident de trouver la suite et on tourne un peu en rond. Un obstacle obligera Ludo, à ramener les chiens aux véhicules.
Nous poursuivrons notre visite par quelques rampings et étroitures, avant d'atteindre une salle cahotique de grands volumes.On parcourt celle-ci  sur des gros blocs, parfois glissants. On a pût y voir quelques concrétions, Ariane et Ludo, finissent par nous rejoindre et Ludo ira jusqu'au siphon. Le chemin de retour nous paraîtra beaucoup plus court.

C'est en fin d'après-midi et après avoir passé un superbe mais court week-end entre ami, que nous nous quitterons impatient de se retrouver danx un prochain rassemblement

.Pas loin de 6h de route plus-tard, j'arriverai à Lourdes.

Photographies de: Dom, Delphine, Marc, Greg .....



15/09/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres