GRASLourdes

GRASLourdes

08/05/2017: Grotte du Roy ( Puits du Lavabo )

08/05/2017: Grotte du Roy ( Puits du Lavabo )
CASSOU Dominique
DOYEN Véronique
2017 05 08 08052017 Grotte du Roy ( Puits du Lavabo ) .jpg
Le surlendemain; nous revoilà a pied d’œuvre .

Je commence l’ascension au milieu des huîtres fossiles qui ornent la paroi superbement lissée par les écoulements d'eau venant du haut du puits. Je croise les p'tits trous que j'avais fait le samedi pour l'escalade avec arrêt... sur manque de goujons. Je me retrouve alors tout prés du sommet,

Toujours aussi motivée, je reprends mon ascension au milieu des rudistes et des embruns..J'ai l'impression qu'une fenêtre a travers le temps c'est ouverte, celle ou la mer avait élu domicile en ces lieux .

J'arrive a une vire assez large le cul dans une vasque (lavabo 2); Là, ça commence a mouiller de plus en plus .Sûrement le réseau qui se met en charge doucement mais sûrement après le dernier orage.
Dom me rejoins, je lui montre un vieux spit avec une plaquette et maillon rapide complètement corrodé en tête de puits ...Batman est passé par la ! Mais par ou ???? aucun spits vu sur la montée. Le puits continue, c'est reparti, le relief se modifie franchement , la roche est toujours aussi saine mais l'eau se fait plus présente et le relief se modifie, plus chaotique, les fossiles sont toujours présents, vagues irrégulières, picots tranchants ...je choisi l'itinéraire légèrement déversant pour éviter les frottements de corde et rinçage a l'eau claire au maximum.

Dom a trouvé une petite niche abrité ou il peut se protéger un peu de l'eau pendant l'assurage.( le p'auvre j'imagine comme il doit se cailler sans bouger!)

Je monte, tranquillou, la Raumer reste au vestiaire, trop chaotique et déversant pour elle. J'ai l'impression de faire du sur place mais finalement ça avance quand même … ( env.10m supplémentaire seront montés lors de cette séance )

Dom est au top a l'assurage ...entière confiance et vaut mieux, quand je jette un coup d’œil en bas, le puits en impose. L'ambiance est difficilement descriptible, perché au milieu de ces fossiles d'une autre époque que l'eau a remis a l'honneur. Sentiment difficilement descriptible, communion avec le minéral: c'est beau… nous sommes sous le charme... et la flotte ! Allez on rentre la suite au prochain coup, faut en garder sous le coude pour rêver un peu plus longtemps ...lol

Avant de ressortir, on laissera un panneau d"avertissement "DANGER", Attaché à la corde. On ne se sert jamais d'une corde dont on ne connaît pas l'historique, et qui ne nous appartient pas.


TPST: 8h


Véro



17/10/2017
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres