GRASLourdes

GRASLourdes

18/02/2018: Grotte de Pène Souquette

18/02/2018: Grotte de Pène Souquette
CASSOU Dominique

DOYEN  Véronique

 2018 02 18 18022018 Grotte de Pène Souquette.jpg
S
ortie improvisée très rapidement: hier soir en regardant la météo  il semble que le temps prévu ce jour soit pas mal, du moins sans pluie/ neige.

Effectivement au levé du jour grand beau, on attaque la montée jusqu'au pic du Pibeste et on bascule sur les crêtes partiellement enneigées, la le soleil nous quitte petit a petit pour laisser place a la grisaille. Nous arrivons au trou et comme d'habItude nos doigts commencent a gelés ...il fait froid.
On descend rapidement se mettre a l'abris dans la cavité. Une 20 ene de mètres plus bas nous sommes au pied du ressaut, lors de notre dernière visite j'avais posé une corde pour le franchir mais sur la fin ça se pince fort et on a un peu de mal à passer avec les bloqueurs. On passe le kit en bout de corde... technique que nous utilisons de plus en plus souvent avec Dom. En haut une rotonde assez large et haute qui est parcourue de pisserolles. Dans la continuité le départ d'un méandre impénétrable. Un peu d'huile de coude, une caresse sur la roche, Dom passe et s'engage dans le haut du méandre: il est arrété 3/4m plus loin. On repasse a l'attaque, grignotage du plafond pour explorer un passage en hauteur ...qui rejoint la salle de l'entrée quelques métres plus loin  ... pas bon;  On insiste pas, on repart sur le premier méandre et  après avoir exécuté un dernier dégagement de roche on apperçois au fond un pincement severe dans un erzatz de petit actif. Il n'y a pas de CA , on decide d'arréter là, reste plus qu'a faire la topo.
JPC il y a un peu de taf pour toi, d'ailleur on a rendu un peu plus confortable le haut du ressaut en sortant ...pour que tu puisses officier sans difficultés. Toujours autant de plaisir a faire de la première, un vrai régal de se mouvoir dans des passages vierge de toute occupation humaine et découvrir à chaque mètre un nouveau mystère dévoilé. Nous remontons a la surface, il neige et nos sac se recouvrent progressivement de poudre blanche. On ne tarde pas, une banane séchée chacun, une bière partagée 

et hop direction la voiture. La neige se transforme progressivement en eau et nous finissons trempés jusqu'aux os à la voiture.

Nous n'avons pas été bien loin dans notre explo, Dom est satisfait que l'on ai pu suprimer ce point d'interrogation dans la cavité quant a moi j’éprouve un tel bonheur a explorer ce monde minéral que "singin in the rain". Merci a la météo de ne pas avoir 

 prévu de pluie/neige pour aujourd'hui, ça ma permis de décider Dom à m'accompagner la haut sans insister (c'est pas la porte a coté pour la marche d'approche...). Je m'en sort bien avec un "pour la topo on ira quand il fera beau " insistant auquel je répond par un "oui oui tu as tout a fait raison" ...j'en profiterai  pour faire un petit somme dans les bruyères environnantes lol. 

 Vero

 



19/02/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres