GRASLourdes

GRASLourdes

27/05/2016 & 28/05/2016: Week-end Pic d'Areng

27/05/2016 & 28/05/2016: Wrrk-end Pic d'Areng
ARCANGELI Gustave
CASSOU Dominique
DIEU Guy
ZIBROWIUS Sylvain

Nous avons rendez-vous à 9h, chez Guy. Nous chargeons tous notre matériel, cordes, amarrages dans les 4X4 de Gustave et de Guy. Nous prenons la piste qui nous emmènera aux "Cabanes de Jézeau".
Après avoir déchargé le matériel, et avoir mangé un peu, c'est parti pour une bonne 1/2 heure de marche jusqu'au gouffre du Pic d'Areng.
Nous nous équipons, on place la corde, quelques dernières consignes d'utilisation du matériel et nous descendons tous dans la cavité. La trémie est vraiment instable, on purge plus ou moins, et nous commençons nos travaux de désob. Gustave est très attentif aux explications que donne Sylvain.
Le travail est plus ou moins efficace,  et malheureusement Dom cassera la pastille du foret. Heureusement Sylvain en a un autre.
Avant de ressortir, nous installerons deux broches inox.
Vers 20 heures, nous serons de retour aux Cabanes. La veillée durera jusqu'à 1 h 1/2 du matin.

Le lendemain matin, nous sommes debout très tôt. Vers 8h1/2, nous quittons Guy, qui restera à la cabane.
À peine arrivé, Sylvain remarque un marquage "SCB 10/2007", et non loin de là un petit puits qu'il faudrait élargir, il nous semble prometteur malgrè l'absence de courant d'air.
Nous descendons au Gouffre du Pic d'Areng, Sylvain et Gustave, s'occupe de l'étroiture au-dessus du P5.
En fin de séance alors que Dom descend, en prenant appui sur le bord des parois, afin d'éviter de marcher sur la trémie, il décolle une belle écaille de roche de la paroi. En prenant les mesures pour l'aménagement de cette trémie, il s'aperçoit que c'est une grande partie de la parois qui est fissurée. 
Notre camp prévu en fin de mois pour l'exploration de ce gouffre, est fort compromis. II nous faudra sécuriser toute cette zone, avant d'envisager toute exploration au fond.
Il est encore tôt, et nous décidons d'attaquer la désob du trou que Sylvain a "trouvé". À la fin de la séance, cela semble être prometteur.
Vers 15h30, nous terminons le chantier et redescendons à la cabane. Beaucoup de véhicules s'y trouvent car le berger et des amis sont montés avec un troupeaux de moutons. On charge le matos et retournons à Sarrancolin, certes un peu déçu par le Gouffre du Pic d'Areng, Ce n'est que partie remise !
Durant, ces deux jours passés en très bonne compagnie, la météo fût très clémente. Vers 18h, nous quittons notre hôte Guy, et Gustave pour qui se fût 2 jours d'apprentissage, connaissance du matériel, désobstruction, pose de broche, etc ....

Photographies



29/05/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres