GRASLourdes

GRASLourdes

17/12/2016: Carrière de Cénac Supérieur

17/12/2016: Carrière de Cénac Supérieur
ANTON Mickaël
CASSOU Jean Pierre
KUSTER Dominique

On se donne rendez-vous à l'ancienne gare de Cénac vers 13h30. Comme je prévois une très longue séance topo (j'ai amené mes deux DistoX), je prends le vélo depuis Bordeaux pour permettre aux collègues de ressortir à leur convenance. Entrée dans le réseau vers 13h45.
Le réseau démarre par une galerie descendante dans laquelle je cache le vélo et mon kit. Ensuite, c'est de la carrière très classique: piliers tournés, un noeud par carrefour, du scan de parois, des photos ...
Dominique teste ses fameuses baguettes de sourcier et à plusieurs reprises, la topographie démontrera la présence de galeries détectées par les baguettes. Vers 17 heures, Dominique nous laisse.
Je continue la séance avec Anton, qui a disposé quelques petites bougies (tradition Urbex) dans ce qu'il croit être notre prochain secteur topo.
Mais un réseau prometteur est démarré et est très prometteur puisqu'il se dirige vers la carrière de Citon 1 (Francillon). Nous levons la topo de l'axe principal en repérant tous les départs. Quelques boucles et culs de sac sont finalisés au passage et des départs importants sont initialisés (réservation d'une série d'amorcage). Nous suivons un fil d'Ariane et le courant d'air. Beaucoup de travail nous attend et nous arrêtons la topo de la série 1015 au point 27 vers 20 heures, heure où Anton veut partir.

Je procède au changement des batteries du casque et du terminal tout en initialisant le deuxième DistoX (la batterie des DistoX n'est pas interchangeable). Une fois le Disto initialisé, je ressors avec Anton, qui me laissera mon kit en passant. Anton repart chez lui.
Pour ma part, je poursuis ma séance en continuant la série 1. Je positionne quelques départs mais je donne maintenant la priorité au suivi d'un fil d'Ariane qui guidera ma progression. De très nombreux réseaux m'attendent, mais je prends quand même le soin de topographier une traverse qui commande une dizaine de départs. Le plan qui s'affiche sur mon terminal montre que je me dirige vers le nord-est, et c'est après une cinquantaine de stations que je jonctionne avec le point 1015.26.
Sur le chemin du retour, je recherche un ou deux culs-de-sac à topographier mais tous les départs filent loin; je ressors immédiatement après avoir fait les sauvegardes d'usage. Sortie à 00h30, j'envoie un SMS de sortie à Anton.
Je me change au parking de la gare de Cénac et je rentre à bonne vitesse sur Bordeaux. J'ai même le temps d'arriver à l'arrêt de tram B à CAPC-Musée d'Art Contemporain, en même temps qu'un tram, mais devant l'afflence et le fou-rire déclenché par mon casque (Scurion devant, frontale en mode signalisation derrière), je continue ma route.
Résultat: 1108 m de topographie en 10h30.



19/12/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres