GRASLourdes

GRASLourdes

07/01/2017: Carrière souterraine de Citon I ( Cenac, 33)

07/01/2017: Carrière souterraine de Citon I ( Cenac,33)
CASSOU Jean Pierre

Après quelques hésitations, sachant qu'aucun spéléo n'a pu se libérer pour m'accompagner, je décolle de chez moi vers 13h pour les carrières de Citon. Une heure de trajet à vélo et je suis sur place. Je prévois de topographier les zones d'entrée.

Je commence par la zone de la Panne, desservie par l'entrée Citon I.3, où pas mal de topographie m'attend. Je commence par les diverticules proches de cette entrée, ils se terminent assez vite. Je passe tout le secteur au peigne fin en suivant paroi à gauche. Ceci me permet de revenir sur la série 2, laissée en suspens la dernière fois. Toute la zone est circonscrite et je traite les passages à l'intérieur. Quelques 300 m sont topographiés.

Cette zone étant terminée, je file au réseau de la Frappe pour poursuivre la topographie au départ du point 60.7, où des galeries filant vers le Sud-Est ont été repérées.

La nuit tombe. Ayant le plan complet dans mon terminal, je lève la topo travée par travée (parallèles au Manche). La travée 142 se termine sur une traverse. Cette traverse donne à son tour sur une partie effondrée et une lucarne donne sur la travée 146. Je passe à la travée 146 en sens inverse jusqu'au noeud 142.2. Notons qu'il y a un étage effondré en-dessous.
La travée 150 est traitée à son tour et je la fais finir sur une étroiture dans une zone ébouleuse. Au point 150.5, mon plan signale la proximité du point 83.8 situé dans le réseau de la Voiture. Il y a effectivement un mur avec du vide derrière. Je remplace les batteries du casque et du terminal, et je change de DistoX. 600 m sont topographiés et le réseau dépasse 3 km.

Le temps passant, je cherche maintenant à étendre au Sud-Est et j'utilise de nouveau la méthode de la paroi gauche. La série 155 me sert de dorsale et j'en fais partir tous les cheminements. La série 156 me ramène derrière l'étroiture de 150.13. Donc, tout çà est bâché. Le réseau qui se construit sur mon terminal présente des affinités avec le réseau de la Voiture et je ne tarde pas à arriver sur des zones inondées. La série 158 me commande tout çà et je positionne tous les départs.Je reviens vers l'entrée en topographiant quelques travées (161, 164, 166 et 168). Je ferme la série 166 sur le point 60.13 de la séance précédente. J'en ai ainsi terminé avec cette partie, et j'approche du kilomètre en topo.
Deux ou trois traverses bienvenues font passer le développement total du réseau à 3508 mètres.

J'éteins les appareils et je sors. Il est 23h55. Retour à vélo jusqu'à la Cité du Vin où un tram bienvenu me ramène chez moi.
TPST: 9h45 pour un métrage effectué de 1035 m



08/01/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres