GRASLourdes

GRASLourdes

09/09/2017: Carrière souterraine de Citon II ( Cenac, 33)

09/09/2017: Carrière souterraine de Citon II ( Cenac, 33)
CASSOU Jean Pierre

2017 09 09 09092017 Carrière souterraine de Citon II ( Cenac 33).jpg
Poursuite de la topographie

Pour cette 26e séance topo sur le massif de Cénac, il s'agit de passer au peigne fin la zone autour du carrefour 1600.52 (devenu 1600.53 suite à une visée manquante ou effacée): les piliers sont en très bon état et la circulation y est aisée. Je commence par topographier trois petits réseaux qui queutent très rapidement mais apportent déjà 200 mètres au développement.
Ensuite, c'est au tour d'un complexe en 1600.40 à être traité. Il s'agit d'une grille à quatre travées qui jonctionne avec la série 1600 aux points 1600.54, 1600.56 et 1600.57. Ce secteur est finalisé et développe 600 mètres environ. Je passe beaucoup de temps dans cette zone car la grille est irrégulière et impose de nombreuses boucles supplémentaire, et un important travail d'exploration: il faut faire des séries les plus longues possibles. La première batterie du casque y passe.
Ensuite, je m'attaque à un secteur au nord du carrefour. Comme la zone précédente, il s'agit d'un maillage irrégulier. Je trace une série 1637 comme ossature, avec une 1640 qui jonctionne au point 1612.4. Le secteur est tellement compliqué (visées courtes, travées à piliers décalés) que je suis obligé de changer de DistoX après à peine 1100 mètres de topo, alors que j'arrive sans problème à dépasser les 1300 m.
Au changement d'appareil, je m'aperçois que le DistoX2329 n'est pas complètement chargé (le coupable sera découvert: un adaptateur 220V-USB tombé en panne lors du chargement) et que les 2000 m ne seront certainement pas pour aujourd'hui.
Une fois ce secteur finalisé, je lance une série 1636 qui me ramène, après deux étroitures et un parcours tortueux, au sud de la série 1600. Un joli tunnel de 60 mètres se termine sur concrétions et colmatage d'argile, ce qui est l'occasion de quelques photos de perles des cavernes et micro-gours blancs.
Après un passage entre blocs, j'aboutis dans un réseau en très bon état où il me faut même transporter des cailloux pour les points topo. Trois travées m'amènent sur la série 1600, près du terminus topo du 02/09.
Coup d'oeil sur le terminal: je suis à 1920 mètres de topo, et je décide de faire sauter le record topo qui date de la semaine précédente. Je poursuis la série 1600 en suivant le courant d'air et les marquages. Après raccordement d'une série 1688 en attente, je tombe sur une galerie de liaison appelée 'Canal du Loir', ce qui m'amène quelques dizaines de mètres sans carrefour. Au point 1600.79, j'arrive sur une grille qui attendra le prochain passage. Le record du 02/09 est déjà pulvérisé, et une autre galerie de liaison se présente. J'aboutis sur une zone complexe et je pose un arrêt topo à son entrée. D'ailleurs, mon DistoX2329 est presque déchargé.
Je ressors à 3h30, les deux DistoX déchargés, et retourne à Bordeaux sous le poncho et sous la flotte.
Un excellent bilan pour cette journée, avec trois secteurs finalisés, un record topo battu et de belles perspectives

 

Record de topo en une séance explosé: 2.140 m

TPST 13h30

 

Développement actuel: 18.680 m



11/09/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres